Trafic de drogue: le Mouvement patriotique appelle à changer les billets de banque

Avec le soutien de
Le dossier Choomka était à l’agenda de la conférence de presse du Mouvement patriotique, samedi 6 mai.

Le dossier Choomka était à l’agenda de la conférence de presse du Mouvement patriotique, samedi 6 mai.

Comment affaiblir les barons de la drogue ? Ceux qui font «des milliards de profits sur le dos des petits consommateurs et des familles de toxicomanes». Alan Ganoo, leader du Mouvement patriotique (MP) estime que le moyen le plus efficace de combattre le trafic de drogue est de s’attaquer aux finances des responsables de réseaux. «Les profits des trafiquants sont accumulés quelque part en billets de banque. Quand vous changez de billets, la fortune amassée par les trafiquants n’a plus de valeur». Il souligne que la décision du Premier ministre de ne pas accéder à la demande de la banque de Maurice de changer de famille de billets, «est une erreur». Il propose de suivre l’exemple de l’Inde où Narendra Modi a fait changer certains billets. 

Alan Ganoo est d’avis que le Master Plan sur la drogue annoncé par les autorités, est une bonne idée même si elle a pris du temps. «Mieux vaut tard que jamais. Depuis deux ans et demi qu’ils sont au pouvoir, ils auraient dû faire cela depuis longtemps». Le MP estime que ce Master Plan doit prendre en compte les recommandations de la commission drogue présidée par Paul Lam Shang Leen.

S’agissant de l’affaire Choomka – les transactions alléguées de la directrice de l’Independent Broadcasting Corporation Youshreen Choomka- Alan Ganoo se demande ce «qu’attendent les autorités pour sanctionner les abus compte tenu des preuves irréfutables rendues publiques ?» Il estime que le «rôle de Choomka décrédibilise l’institution» qu’elle dirige et a réclamé sa démission. «Nous demandons au Premier ministre de trancher comme dans le cas de Raj Dayal».

Abordant le thème des profits du Central Electricity Board, Alan Ganoo a plaidé en faveur d’une baisse de tarifs pour les petits commerces. Il a rappelé qu’il existe trois catégories d’abonnés : domestique, industriel et commercial. «Une tabagie paie le même tarif qu’un hôtel cinq-étoiles», a-t-il déclaré. «Il faut faire la distinction».

Enfin, Alan Ganoo a nié toute négociation «avec le Mouvement Militant Mauricien ou tout autre parti». Avant de rappeler que le mois prochain, «je fêterai mes 35 ans de députation dans la circonscription No. 14».        

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires