[Vidéo] Les Héros Du Feu

Avec le soutien de
Hier, à la caserne de Coromandel, une cérémonie protocolaire a été organisée à l’occasion de la Journée internationale des pompiers

Hier, à la caserne de Coromandel, une cérémonie protocolaire a été organisée à l’occasion de la Journée internationale des pompiers  

Hier, les sirènes ont retenti à la caserne des pompiers de Coromandel. Et une minute de silence a été observée afin de rendre hommage aux pompiers décédés dans l’exercice de leurs fonctions. En marge de la journée internationale des pompiers, célébrée hier, bonzour! a rencontré quelques-uns de ces hommes et femmes qui bravent le danger au quotidien pour sauver des vies.

Deux Hommes À Terre

C’était en 1975. Les flammes avaient eu raison de Roland Chung Foo. Il était décédé lors d’un violent incendie dans un champ de canne à Bon-Espoir, dans le Nord. Plusieurs années après, plus précisément en 2001, Sajit Soodhoo perdait, lui, la vie dans l’exercice de ses fonctions. Il tentait alors de circonscrire un incendie dans une usine textile à Palma, Quatre-Bornes.

José Chung Foo: «Mon Père Est Décédé Au Travail» 

Son père s’appelait Roland. Et il a été sa source d’inspiration. C’est pour lui que José Chung Foo, 62 ans, a intégré le service des pompiers. Mais il a eu le malheur de perdre son père, «tombé sur le champ de bataille», alors qu’il venait à peine de faire ses premières armes au Mauritius Fire and Rescue Service.

Ce jour-là, Roland et José Chung Foo sont mandés dans le Nord pour maîtriser un feu dans un champ de canne. «Un incendie de grande envergure ravageait la région de Bon-Espoir. Les flammes s’étalaient de Piton à Mapou. Mon père est tombé, ce jour-là, sur le champ de bataille…» Une épreuve qu’il a dû surmonter, tant sur le plan moral et physique.

José Chung Foo explique que pour lui, ce travail est bien plus qu’une vocation d’être au service des gens. Parfois, l’absence de son père se fait sentir, confie-t-il, mais c’est pour lui qu’il a persévéré. Il est d’ailleurs actuellement l’Acting Divisional Officer de la caserne de Coromandel.

Yovanee Sungalee: «Un Métier Challenging»

À 24 ans, Yovanee Sungalee fait partie des nouvelles recrues. Elle a rejoint le Mauritius Fire and Rescue Service en janvier 2017. Selon la jeune femme, la formation se passe très bien. «C’est un métier challenging. Il ne faut pas se décourager. Les autres collègues nous aident. C’est très motivant», relate Yovanee Sungalee. D’indiquer qu’elle avait déjà appris les premiers secours. Elle encourage d’ailleurs les femmes à se… jeter à l’eau et exercer la profession de pompier.

Sarita Roopsing: «Séduite En Voyant Des Pompiers En Action»

Cela fait environ un an et demi que Sarita Roopsing a intégré le service des pompiers. Elle a 28 ans. Et pourquoi ce métier en particulier ? Elle révèle que c’est en voyant des pompiers en action, lorsqu’un bâtiment était en feu à Port-Louis, qu’elle a ressenti le désir de devenir pompier. «J’ai été impressionnée par l’esprit d’équipe des pompiers et la façon dont ils travaillaient m’a poussée à vouloir exercer ce métier», dit la jeune femme. Et ce qui la motive et lui donne du courage chaque jour, c’est l’envie d’aider les gens.

Rishi Kumar Jhurry: «Mon Collègue A Perdu La Vie…»

En 2001, Rishi Kumar Jhurry est grièvement brûlé alors qu’il tente de maîtriser un incendie dans une usine, à Quatre-Bornes. «Un de mes collègues avait perdu la vie ce jour-là… Je n’ai pas pu travailler pendant huit mois et j’ai dû subir trois interventions chirurgicales», raconte-t- il. Rishi Kumar Jhurry explique qu’avec l’aide de ses proches il a pu reprendre le travail. Il est à présent basé à la control room, à Port-Louis.

Saint Florian, Le Protecteur Des Pompiers

La Journée internationale des pompiers a été décrétée après la mort de cinq pompiers qui tentaient de maîtriser un feu de forêt, en Australie, le 4 janvier 1999. La date du 4 mai a été choisie pour honorer les pompiers décédés en service. Soit, le jour de la Fête de Saint Florian. Il s’agit du protecteur de l’Autriche et de la Pologne qui, grâce à son courage, est devenu le saint patron de tous ceux qui font face au feu : pompiers charbonniers, forgerons, brasseurs...

À Maurice, cette journée est célébrée depuis 2006. Mais cette année, c’est la première fois qu’une cérémonie protocolaire a été organisée à la caserne des pompiers, à Coromandel, pour marquer ce jour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires