Consultations pré-budgétaires : le Premier ministre rencontre les artistes

Avec le soutien de
Le Premier ministre a voulu dialoguer avec le monde artistique en marge des consultations pour le Budget 2017-2018.

  Le Premier ministre a voulu dialoguer avec le monde artistique en marge des consultations pour le Budget 2017-2018.

«Jamais auparavant un Premier ministre n’avait appelé les artistes pour les consultations pré-budgétaires. Les artistes sont de grands sentimentaux. Quand vous leur donnez de l’importance, ils sont contents». Réaction d’Anna Patten, danseuse et chorégraphe d’Art Academy, après avoir participé à une réunion entre le Premier ministre Pravind Jugnauth ; le ministre des Arts et de la culture, Prithviraj Roopun ; celui des Sports, Stephan Toussaint ; le Senior Adviser George Chung et environ 200 personnes du milieu artistique, entre autres.

«Cela a été très positif», affirme Anna Patten. «Le Premier ministre s’est montré très attentif». Avant de déplorer que, «artis, sé enn ras plengné. Plusieurs personnes sont venues avec leurs problèmes personnels, pas pour parler de l’avancement de l’art. La prochaine fois, il faudra mieux sélectionner les intervenants».

Elle dit toutefois son appréciation pour les intervenants qui ont soulevé les questions relatives au financement de la création artistique. «On n’avait qu’une minute par personne, pour parler. Comme beaucoup d’artistes se déplacent en groupes de 10 à 15 personnes, j’ai demandé que les taxes soient abolies à l’achat de vans.»

Des représentants de divers genres artistiques étaient présents. Pour la danse, outre Anna Patten, Jean Renat Anamah et Stephen Bongarçon ont assisté à la réunion. Said Hosannee, peintre, était aussi présent. «J’ai rappelé que dans le Budget de l’année dernière, il était question de la fusion de la National Arts Council avec le Mauritius Museums Council. Li ti a bon pa fer sa. De laisser les deux institutions autonomes. Si al ansam, ce sera encore plus difficile pour les artistes».

Parmi les autres propositions émises par les artistes présents : le stade musical, la création d’un National Arts Council. Ainsi qu’une refonte du système d’allocation de la subvention pour se rendre dans une manifestation artistique à l’étranger. D’autres voix encore ont suggéré que 1 % du budget de construction des grands bâtiments aille à l’achat d’œuvres par exemple. Avant de souligner qu’au ministère des Arts et de la culture, plus d’argent «va à la culture et à la religion, plutôt qu’à l’art».            

À noter que la presse n’était pas admise lors de la réunion, en dehors de la séance photo en début de rencontre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires