L’histoire fait des bulles !

Avec le soutien de
Extrait de la BD « Histoire de Maurice ». L’ouvrage fait se rencontrer deux jeunes Mauriciens d’aujourd’hui et un personnage du XVIIe (17e) siècle : Simon van der Stel.

Extrait de la BD « Histoire de Maurice ». L’ouvrage fait se rencontrer deux jeunes Mauriciens d’aujourd’hui et un personnage du XVIIe (17e) siècle : Simon van der Stel.

Une bande dessinée sur l’histoire de Maurice vient de sortir. C’est le 1er album d’une série qui en comptera quatre. Il t’emmène 400 ans en arrière. Prêts pour un voyage dans le temps ?

Quand et commment l’île Maurice a-t-elle été découverte ? Qui étaient les premiers habitants ? Comment vivaient-ils ? La bande dessinée Histoire de Maurice te fait remonter le temps. Tout commence par une rumeur : il y aurait des îles inexplorées près de Madagascar. Un siècle plus tard, en 1598, les premiers habitants débarquent…

Avec ses personnages forts, ses anecdotes, ses dialogues courts et ses dessins colorés, cette BD raconte les premiers pas de la colonisation, aux XVIIe (17e) et XVIIIe (18e) siècles. Elle montre que la vie des premiers habitants était très difficile, surtout celle des esclaves. « C’est une histoire faite de souffrances et de dur labeur », résume l’un des auteurs, Jocelyn Chan Low.

Une histoire triste, alors ? « Non, parce que c’est aussi le récit de rencontres formidables. Tout au long de l’histoire, des hommes, des femmes et des enfants sont venus du monde entier s’installer ici. Au départ, ils n’avaient pas grand-chose en commun. Ensemble, ils ont créé une Nation sur un ‘rocher’ au milieu de l’océan.»

Ce livre est le premier tome : deux autres sortiront cette année. Ils couvriront 400 ans d’histoire (1598-1992). Un quatrième album sera consacré à Rodrigues. Pourquoi cette série ? «Maurice possède un passé très riche qui est peu présent dans les programmes scolaires», regrette Shenaz Patel, coauteur de l’album.

Pour elle, « mieux on connaît son passé, mieux on construit l’avenir ». Elle explique : « L’histoire, ça sert à savoir d’où l’on vient. C’est important, ça permet de se repérer. Cela aide à mieux se connaître, mieux se comprendre et mieux vivre ensemble ». Et toi, qu’en penses-tu ?

« Histoire de Maurice », Tome 1, par S. Patel et J. Chan Low. Illustrateurs : L. Ng et C. Carmona. Editions du Signe / IPC (470 roupies).

« Maurice possède un passé très riche fait de dur labeur et de rencontres formidables »

4, C’est le nombre de personnes qui se sont associés pour ce livre : un historien, une écrivaine-journaliste et deux Dessinateurs.

Le premier citoyen de l’île

Simon van der Stel (dessiné ci-dessus) est né à Maurice en 1639. C’est la première naissance connue sur l’île. Sa mère était la fille d’une esclave indienne libérée et son père un navigateur hollandais. Le premier citoyen mauricien était donc un métis !

Christophe Carmona: « À 4 ans, j’ai dit à mes parents que je serai dessinateur »

Christophe Carmona est l’un des 2 dessinateurs de cette BD.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de dessiner l’histoire de Maurice ? 
Quand il y a des pirates et des bateaux à dessiner, ça me plaît ! Il y a aussi de vraies choses à dire. Des choses fortes et parfois difficiles à montrer, comme l’esclavage.

Quel est le dessin dont vous êtes plus fier ? 
Celui que je n’ai pas encore fait. Un dessinateur n’est jamais satisfait, il a toujours l’impression d’avoir raté son dessin. Le meilleur, c’est celui que je ferai demain.

C’est quoi, pour vous, un dessin réussi ? 
C’est un grand mystère… Je dirai que c’est un dessin qui « parle » à la personne qui le regarde. Il faut qu’un message, qu’une énergie passe. Pour ça, il faut dessiner « léger », pas besoin de faire mille traits. Les enfants le font à merveille : ils arrivent à exprimer une idée en quelques traits. C’est ce que recherchent tous les dessinateurs.

Comment êtes-vous devenu dessinateur de bande dessinée ? 
C’est quelque chose qui était en moi. Je dessine depuis que je suis tout petit. À 4 ans, j’ai dit à mes parents que ce serait mon métier. À l’époque, je gribouillais des BD avec des pointillés qui suivaient le regard des personnages. J’essayais déjà de comprendre comment un dessin raconte une histoire.

C’est dit

L’histoire et toi

Kavishen, 14 ans
Ce qui me passionne, c’est la bataille entre les Anglais et les Français pour avoir notre île.

Amélia, 12 ans
Moi, c’est la période anglaise avec le gouverneur Farquhar. Parce que les Anglais ont aboli l’esclavage.

Joelly, 13 ans
Les histoires du passé ne m’intéressent pas vraiment. Je préfère la géographie.

Annaelle, 12 ans
Je trouve ça passionnant, l’histoire. C’est au musée que je découvre le plus de choses.

Serena, 13 ans
À l’école primaire on faisait juste un peu d’histoire. Au collège je trouve ça plus intéressant. Pour se sentir Mauricienne, on doit connaître ses origines.

Dico

Colonisation : quand un pays s’approprie et domine un autre pays, moins puissant.
Labeur : travail pénible.
Gouverneur (ici) : chef de l’île.
Nation : ensemble de personnes vivant sur le même territoire, et partageant une histoire, une culture, des habitudes…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x