Kim, la bonne fée des démunis

Avec le soutien de
Kim Mungly s’est donné pour misison de venir en aide aux femmes et aux enfants vulnérables.

Kim Mungly s’est donné pour misison de venir en aide aux femmes et aux enfants vulnérables.

Outre d’être membre du conseil de village, kim mungly est surtout une travailleuse sociale reconnue. Elle vient de lancer un nouveau projet à l’intention des femmes et enfants vulnérables.

«Le social, j’en fais depuis que je suis dans le ventre de ma maman.» Kim Mungly de raconter que jamais une personne ne ressortait de la maison de ses parents sans avoir trouvé du réconfort. Et cette voie, c’est tout naturellement qu’elle l’a suivie. Elle vient tout dernièrement de lancer une boutique et un salon solidaires. Objectif : venir en aide aux familles démunies des villages de Rivière-des-Anguilles et de Batimarais, notamment aux femmes et aux enfants. Une première dans la région.

En fait, Kim Mungly porte plusieurs casquettes. Conseillère du village de Rivière-des-Anguilles, elle est connue comme travailleuse sociale. Et préside également la Medcare Benevolent Association, sans compter qu’elle aide les filles du Rehabilitation Youth Centre.

Kim Mungly s’est donné pour mission de venir en aide aux femmes et aux enfants vulnérables. Sa tâche consiste notamment à leur prodiguer les bons conseils pour se lancer dans un business ou alors de les canaliser vers les instances appropriées afin qu’elles s’en sortent. «J’ai appris l’importance de l’écoute et comment cela peut aider ces gens à s’en sortir. Souvent ces femmes et ces enfants sont des personnes vulnérables qui ont juste été mal guidées.»

Ainsi, à travers la boutique et le salon solidaires, explique-t-elle, «nous offrons des vêtements et des chaussures à ceux qui sont dans le besoin. Ils viennent au siège de l’association et prennent ce dont ils ont besoin les jeudis, entre 13 heures et 16 heures».

La Medcare Benevolent Association, mise sur pied il y a huit ans, s’occupe de quarante-six enfants vulnérables âgés de 3 à 12 ans venant des deux localités voisines que sont Rivière-des-Anguilles et Batimarais. Des activités hebdomadaires sont organisées à leur intention. Celles-ci étaient auparavant menées dans le village hall de Rivière-des-Anguilles. Mais avec le nombre grandissant de participants, Kim Mungly a décidé de se trouver un local.

Ce nouvel emplacement permet de mieux aider les victimes de violence domestique et les mères célibataires qui se retrouvent sans ressources, entre autres. «Avec cinq de ces dames, j’ai mis sur pied le salon solidaire. Elles bénéficient de cours de coiffure gratuits que je leur offre et par la suite travaillent à temps partiel au salon afin de se faire un peu d’argent», dit l’esthéticienne de formation.

Qui plus est, au départ, la vocation première de la boutique solidaire était de permettre la distribution de vêtements. Mais peu à peu celle-ci se transforme. «On vend des vêtements aux personnes qui viennent pour en acheter. Et, bientôt, des produits artisanaux issus du recyclage seront en vente ici, à des prix abordables», confie Kim Mungly. Un appel est lancé pour le don de denrées alimentaires destinées à ces familles.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires