Bhadain: «Plus de 100 000 personnes gagnent moins de Rs 10 000 mensuellement»

Avec le soutien de
C’est sur sa page Facebook que l’ancien ministre Roshi Bhadain s’est adressé à ses partisans, lundi 1er mai.

C’est sur sa page Facebook que l’ancien ministre Roshi Bhadain s’est adressé à ses partisans, lundi 1er mai.

«La classe des travailleurs est victime d’abus…» Tel est l’avis de l’ancien ministre de la Bonne gouvernance et des services financiers. Roshi Bhadain s’est adressé à ses partisans à travers un live sur sa page Facebook, ce lundi 1er mai qui marque la Fête du travail. «Fête du Travay sé ou zour ! Relax dan ou lakaz é ekout nou messaz en fami», avait-il annoncé en amont sur le réseau social.

«Il est grand temps pour qu’il y ait un salaire minimum et qu’on prenne en compte les secteurs qui sont touchés par les remuneration orders. Ceux-ci sont en déphasage totale avec la réalité de la classe des travailleurs», a-t-il soutenu lors de son allocation. Il a aussi rappelé que seulement 25 000 personnes touchent un salaire de base de plus de Rs 50 000 alors que plus 100 000 autres gagnent moins de Rs 10 000 par mois. «En plis, ena environ 7 000 emplois dans secter piblik mais pa kapav rempli zot akoz system archaic ki bizin pass par PSC», a-t-il ajouté.

Dans son message, le leader du Reform Party a aussi évoqué les «petits copains» de l’alliance gouvernementale qui trouvent du travail plus facilement que d’autres. «Gouvernement servi so pouvwar pou protez so bann dimoun. Mé aussi ena bann dimoun ki persecuté akoz zot ena enn lopinion politik differan», a fait ressortir Roshi Bhadain.

Scandales

Roshi Bhadain est également revenu sur les récents scandales qui ont secoué le pays depuis la prise de pouvoir de Pravind Jugnauth. Parmi eux, le limogeage de Megh Pillay au sein de la compagnie d’aviation nationale qu’il qualifie «d’atrocité», la nomination de Youshreen Choomka comme directrice de l’Independent Broadcasting Authority et la présence de Gérard Sanspeur sur plusieurs board des administrations étatique et para-étatique. «Sanspeur siez lor tou board. Li partou koumadir pena dimoune pli intelligent ki li. Eski bann zeness ki pé aprann pou kapav mett zot connaissance au service pei pou kapav gagn travay si pe mett meme dimoune partou coumsa ?», s’est demandé le leader du Reform Party.

Parmi d’autres scandales cités, l’on retrouve le projet Metro Express qui, dit-il, «ne prend pas en considération l’avis des ti-dimoun», l’affaire Biscuitgate, le deal papa-piti, l’affaire Omega Ark et celle de Wenda Sawmynaden, l’épouse du ministre Yogida Saymynaden, entre autres.

Pour conclure, Roshi Bhadain a annoncé que d’autres scandales sont à prévoir dans les jours à venir. «Pu ena enn gros scandal lor enn lot minis MSM ki pou eclaté», a-t-il confié. Il a aussi invité ses sympathisants à venir le rejoindre, le dimanche 7 mai, pour une rencontre. «Vinn zwenn le Reform Party. Nou pu montré zot kieté sa l’alternance

Publicité
Publicité

De brillante jeune avocate à la première femme présidente du board de l’Independent Broadcasting Authority, Youshreen Choomka avait un avenir prometteur devant elle. Mais la chute a été dure avec une commission d’enquête instituée sur elle. Voici une compilation de textes sur toute cette polémique qui s'était ensuivie.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires