Navin Ramgoolam: «Il faut faire une enquête sur la compagnie Megacom»

Avec le soutien de
Le Parti travailliste a tenu un congrès à Goodlands, ce vendredi 28 avril.

Le Parti travailliste a tenu un congrès à Goodlands, ce vendredi 28 avril.

«Il faut faire une enquête sur la compagnie Megacom, pour savoir qui aurait pu toucher une commission de Rs 88 millions.» Propos du leader du Parti travaillistre (PTr), Navin Ramgoolam, au sujet de la vente d’Apollo Bramwell. C’était lors du congrès du parti, ce vendredi 28 avril, à Goodlands.

Commentant la polémique autour d’Omega Ark-NIC, qu’il qualifie de «grand scandale», il affirme qu’il en avait déjà fait état dans sa conférence de presse en 2015. «Moi, j’ai voulu démocratiser Apollo Bramwell. Cet hôpital a été évalué à Rs 2,5 milliards en 2015. Ils l’ont finalement vendu à Rs 700 millions. Si sa pa appel voler !» Il continue en disant qu’un courtier a été choisi en 2015. «Aster ou tann dir 4 % komision. Selon lui, BAI a été détruit par «pure vengeance». «Les charges ont été rayées après deux ans. La justice divine existe

Navin Ramgoolam a aussi parlé de la Fête du travail à Maurice qui, dit-il, porte l’empreinte du PTr. «Dans trois jours, ce sera le 1er-Mai. Il faut savoir que c’est grâce à une motion de Guy Rosemont que ce jour a été décrété congé public. Nous devons connaître l’histoire de notre pays.» D’ajouter que toute avancée sociale est aussi marquée par l’empreinte du PTr comme le transport gratuit, par exemple. «Le Mouvement socialiste militant est né dans le pouvoir tandis que le PTr est né dans le combat.» 

Il a aussi évoqué les prochaines élections qui ne seront pas «ordinaires». Il invite la population à «vot block» et non pas par «communauté». «Dimounn nek get zis so lavantaz é zot pa get zot péi.»   Selon lui, le PTr ira seul aux élections car Maurice a besoin du parti. «Les Jugnauth ont instauré un pouvoir répressif. Le pays n’a pas besoin de moi ou de x,y. Il a besoin du PTr.» 

«La fin du règne» 

Arvin Boolell a, pour sa part, déclaré que c’est le «Sun Trust et la famille Jugnauth qui dirigent le pays». Toutefois, il ajoute que «nous nous dirigeons vers la fin du règne». Il a aussi parlé de la démocratie et de l’endettement du pays. «Il faut maintenant trouver de l’argent pour payer ceux qui ont été accusés dans l’affaire BAI et l’affaire Betamax». Selon lui, les institutions sont, à l’heure actuelle, «pourries».

Par ailleurs, il affirme qu'il faudrait que la présidente de la République démissionne. Quant à Pravind Jugnauth, il n’a pas selon lui l’«étoffe»  d'être Premier ministre. À ses yeux, la seule personne qui pourra rassembler le pays c'est Navin Ramgoolam. Pour ce faire, il faut agir. «Nous devons passer à l’action. S’il faut désobéir, nous le ferons. Ni les matraques ni la police ne nous arrêtera», a-t-il martelé. 

«Pays gangrené par la corruption»  

Patrick Assirvaden a, lui, affirmé que Pravind Jugnauth n’a pas répondu aux questions relatives à Apollo Bramwell. «Li pann réponn lor zafer komision 4 %. Linn mem pann dir si li vré ki éna enn komision Rs 90 millions.»  D’ajouter que «le pays est gangrené par la corruption. Roshi Bhadain pé dir ki mafia ek lakwizinn pé kontrol péi».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires