Saisie record d’héroïne: Navind Kistnah raconte son arrestation au Mozambique

Avec le soutien de
Navind Kistnah est revenu sur les circonstances de son arrestation à Maputo jusqu’à son rapatriement, mardi 25 avril.

Navind Kistnah est revenu sur les circonstances de son arrestation à Maputo jusqu’à son rapatriement, mardi 25 avril.

Le principal suspect dans l’importation de 155 kilos d’héroïne, d’une valeur de plus de Rs 2 milliards , a démarré sa déposition dans les locaux de la Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division Sud, dans l’après-midi du mardi 25 avril. 

En effet, Navind Kistnah, arrêté par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), le samedi 15 avril après son rapatriement du Mozambique, a relaté les circonstances de son arrestation dans ce pays jusqu’à son arrivée à Maurice.

C’est avec force détails que ce courtier en douane de 34 ans, habitant Camp-Benoît, à Petite-Rivière, a fait l’historique de son arrestation à Maputo, au Mozambique, le 28 mars, par les autorités policières de ce pays, à la suite d’un mandat d’arrêt international qui avait été émis contre lui. La première partie de cette déposition , en fait, un exercice préliminaire avant que ne démarrent les choses sérieuses, voire les dénonciations de ce suspect, a été enregistrée sur vidéo caméra.

C’est aux alentours de 13 heures que les hommes de loi de Navind Kistnah, Mes Rama Valayden et Neelkant Dulloo, sont arrivés au quartier-général de l’ADSU pour cet exercice. Presqu’une demi-heure plus tard, sous forte escorte policière des éléments de la Special Supporting Unit, Navind Kistnah a été emmené dans les locaux de la CID pour l’enregistrement de sa déposition. Celle-ci n’a duré qu’une heure environ.

Les avoirs de Kistnah, Dewdanee et Thomas gelés

L’Asset Recovery Investigation Division du bureau du Directeur des poursuites publiques a déjà obtenu une injonction restrictive, le 14 avril, à l’encontre des trois protagonistes de l’affaire de saisie record de drogue, à savoir Navind Kistnah, Gianchand Dewdanee et Sibi Thomas, tous arrêtés sous une accusation provisoire de trafic de drogue. Pour Navind Kistnah, cet ordre concerne le gel d’un terrain à Petite-Rivière, de deux motocyclettes d’une valeur de Rs 80 000 chacune et de ses comptes bancaires dans une banque commerciale.

Quant à Gianchand Dewdanee, ses comptes bancaires, ses actions dans six compagnies dont il est le directeur, de même que sa voiture, une Toyota Axio, ont été sujets à cet ordre de restriction. Sibi Thomas est lui concerné par le gel d’un terrain de Rs 3,5 millions, à Terre-Rouge ; d’une BMW X5 appartenant à son épouse et de ses comptes bancaires.

Dans le sillage de cette enquête, le département de récupération des avoirs piste tous les biens des suspects arrêtés par l’ADSU jusqu’ici. Ce bureau procède actuellement à une vérification auprès d’Interpol, et d’autres services à l’étranger, sur les biens que les suspects arrêtés pourraient avoir ailleurs.

Publicité
Publicité

Les choses ont démarré début mars. Les autorités découvrent 135 kilos d’héroïne dissimulés dans des compresseurs sur le MSC Ivana. Les soupçons se portent sur Navind Kistnah, qui la veille avait déjà quitté l’île Maurice. Pour mieux comprendre cette actualité, voici tous les développements liés à cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires