Assemblée nationale: le Land Drainage Bill voté sans amendement

Avec le soutien de

Un sujet que personne n’a voulu couler… Le Land Drainage Bill a été voté, hier, vers 20 h 30 à l’Assemblée nationale. Résumant le débat, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a répondu aux appréhensions des parlementaires de l’opposition sur l’efficacité de la Land Drainage Authority (LDA).

Il s’est plus particulièrement attardé sur les points soulevés par Adrien Duval. Le député du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) avait préalablement affirmé que la sécurité la population est le dernier souci du gouvernement. 

Le chef du gouvernement juge une telle affirmation négligeable et ne nécessitant pas d’être commentée. Le gouvernement a dépensé une somme de Rs 520 millions dans la construction des drains de juin 2015 à juin 2016. En sus de cela, une somme additionnelle de Rs 1,2 milliard a été votée jusqu’à juin 2017, pour le même point. 

Répondant à un autre commentaire du député, selon lequel la LDA devrait avoir l’autorité de pénétrer dans les terrains privés pour faire appliquer la loi en matière de non-respect des facilités pour l’évacuation de l’eau, comme c’est le cas en Nouvelle-Zélande, Pravind Jugnauth a déclaré que si jamais cette disposition avait été introduite, les gens auraient tout de suite déclaré que le gouvernement veut exproprier, comme pour le métro express. 

Le Premier ministre a donné la garantie que la LDA aura les fonds, ainsi que le personnel nécessaire, pour faire son travail. Cette autorité aura pour but de coordonner les activités de divers départements chargés de la construction et la réhabilitation des drains. 

Changement climatique

Le vice-Premier ministre et ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, a, pour sa part, déclaré que le monde connaît des changements climatiques qui sont parfois imprévisibles. Cette situation est caractérisée par de longues périodes de sécheresse et des pluies intenses dans un cours laps de temps. D’autre part, en raison du développement, beaucoup de terres sous culture vivrière sont être converties. Il est temps de traiter le problème des inondations. 
«Si rien n’est fait, on court le risque d’aller vers une catastrophe.» Son ministère, dit-il, a déjà identifié des endroits à risques. 

Le ministre des Infrastructures publiques et du transport intérieur, Nando Bodha, a fait référence à des recherches effectuées par le géomorphologue, Prem Saddul, par rapport aux caractéristiques du sol du pays. Il a rappelé que Maurice est une île volcanique et que le terrain n’est pas semblable dans toutes les parties de l’île. C’est une des raisons pour lesquelles la route Terre-Rouge-Verdun a cédé. 

La LDA aurait ainsi pour tâche de mettre sur pied une Geotechnical Unit. Il présentera bientôt ce projet au cabinet pour approbation, car Maurice ne dispose que d’un seul géomorphologue à ce jour. 

Le député de la majorité Ravi Rutnah a affirmé que ce projet de loi est important car il permettra de sauver des vies humaines.        

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires