Vague de démissions à la Medical Heath Officers’ Association: Le président Waseem Ballam et le vice-président Sanjiv Soonoo claquent la porte

Avec le soutien de
Waseem Ballam dit vouloir faire de la place aux jeunes.

Waseem Ballam dit vouloir faire de la place aux jeunes.

Des démissions en masse secouent la Medical Health Officers’ Association (MHOA). Le président Waseem Ballam, le vice-président, Sanjiv Soonoo et trois autres membres du comité exécutif du syndicat ont soumis la semaine dernière leur démission. Ce lundi, cinq des huit membres du comité avaient claqué la porte. 

À l’origine de cet état de chose : une crise de confiance entre la direction et les membres de l’association. Face à cette situation, la MHOA est contrainte d’organiser de nouvelles élections pour le renouvellement du bureau exécutif du syndicat le 7 mai au lieu de l’année prochaine. Deux groupes de médecins se sont constitués en vue de briguer ces élections.

Interrogé par l’express,  Waseem Ballam a affirmé qu’il n’a pas l’intention de s’appesantir sur les raisons qui ont motivé sa démission. Il devait souligner qu’il préfère s’exprimer sur la question après les élections du bureau exécutif. 

«Tout ce que je peux dire est que je me suis joint à l’arène syndicale pour défendre la cause des travailleurs et non pas pour faire de la politique. J’ai quitté la présidence de la MHOA pour faire de la place aux jeunes», a-t-il déclaré. 

Selon des recoupements d’informations, le ton entre la direction et les membres de l’association est monté d’un cran lors de la dernière assemblée générale de l’association axée sur les retombées des négociations entre le nouveau ministre de la Santé, Anwar Husnoo, et le syndicat à propos du système de rotation (shift system). Certains membres de l’association se disent insatisfaits que des demandes n’ont pas abouti. L’ancienne direction rétorque qu’elle a fait de son mieux et qu’à ce jour, plus de 50 % des revendications du syndicat ont pu aboutir. 

Dans le cadre de ses négociations, le président démissionnaire du syndicat avait rencontré Anwar Husnoo à au moins trois reprises. L’introduction du système de rotation au département des urgences est un sujet qui a fait polémique entre le ministère de la Santé et lui. Il considérait que ce système a engendré beaucoup de frustration car il encourage l’absentéisme. Il pensait que le nouveau ministre fait de son mieux pour améliorer le système de rotation. Il estimait que les choses ont commencé à bouger depuis l’arrivée du nouveau ministre de la Santé. 

Dans le cadre de la présentation du nouveau Budget, Waseem Ballam avait proposé le recrutement des médecins et des infirmiers, l’agrandissement du département des urgences dans les hôpitaux et l’achat d’équipements de pointe. Il avait formulé le vœu de recruter davantage de techniciens pour réparer des appareils qui tombent souvent en panne. Il faut recruter un personnel qualifié pour assurer le bon fonctionnement de ces appareils, insistait-il.     

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires