Dans la presse du 24 avril

Avec le soutien de
Le leader de l’IFB, Sookdeo Bissoondoyal et le dirigeant de l’UDM Guy Ollivry se sont exprimés contre la tenue du Sommet de l’OUA à Maurice. 

Le leader de l’IFB, Sookdeo Bissoondoyal et le dirigeant de l’UDM Guy Ollivry se sont exprimés contre la tenue du Sommet de l’OUA à Maurice. 

Il y a 41 ans : le 24 avril 1976

L’IFB et L’UDM contre le sommet de l’OUA

Sookdeo Bissoondoyal, Leader de l’Independent Forward Block (IFB), Guy Ollivry et Raymond Rivet, dirigeants de l’Union Démocratique mauricienne se prononcent contre la tenue du Sommet de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) à Maurice. A l’Assemblée législative, Sookdeo Bissoondoyal estime que Maurice se trouvera embarrassée car nous entretenons des relations commerciales et amicales avec l'Afrique du Sud, alors que tous les Etats membres de l'OUA sont opposés à ce pays. Guy Ollivry insiste sur le coût de la conférence. Il s’interroge sur l’achat des Peugeots 604. Raymond Rivet lui fait part de son scepticisme quant à la capacité de Maurice d’assurer la sécurité des visiteurs de marque. Sir Seewoosagur Ramgoolam les a rassurés et le Sommet de l’OUA s’est tenu à Maurice.
 

Il y a 31 ans : le 24 avril 1986

De Chazal du Mée à la conquête du marché africain

Pierre Dinan étaient des partenaires de la firme De Chazal du Mée. 

La firme mauricienne d'experts-comptables De Chazal du Mée intensifie sa percée en Afrique. Les gouvernements du Togo et du Bénin lui confient d'importants travaux financés par la Banque mondiale. Les contrats portent sur des travaux de vérification des comptes dans le cadre d'un projet de restructuration de sociétés d'État au Togo en vue de les privatiser. Au Bénin l’étude porte sur le développement rural. L'incursion de De Chazal du Mée en Afrique n’est pas une initiative nouvelle. Dans le passé, le Zaïre, le Burundi, le Rwanda et la Côte d'Ivoire ont déjà fait appel au cabinet mauricien pour des études économiques et financières sur l'industrie sucrière. Parmi les principaux partenaires de De Chazal du Mée, à cette époque, on trouvait Jean-Marc Harel et Pierre Dinan. On le voit bien, des professionnels n’avaient pas attendu que les gouvernements parlent de l’Afrique, dans les années 2000, pour se lancer sur ce marché. 

Il y a 31 ans : le 24 avril 1986

Un projet de transformation du siège du Parti Travailliste

Une annonce est faite à l’effet que le 1er mai le siège du Parti Travailliste au Square Guy Rozemont sera officiellement baptisé «Sir Seewoosagur Ramgoolam Mémorial Centre» dans le cadre du cinquantième anniversaire de la création du PTr. Une conférence internationale et une exposition qui devaient avoir lieu à la fin de ce mois-ci ont été renvoyées au mois de septembre. Ces projets ont, par la suite, été oubliés. Le bâtiment du Parti travailliste au Square Guy Rozemont n’a pas été rénové. Il tombe en ruines.
Il y a 21 ans : le 24 avril 1996

Une commission d’enquête sur Air Mauritius réclamée

Kailash Purryag, alors ministre, avait réclamé une commission d’enquête sur Air Mauritius après le retard d’un avion de la compagnie à décoller d’Afrique-du-Sud. 

Le ministre Kailash Purryag, réclame une commission d'enquête sur Air Mauritius. Il a été le témoin oculaire de certains incidents survenus à l'aéroport de Johannesburg, en Afrique du Sud, à l'issue du retard considérable d'un courrier de la compagnie nationale d'aviation vers Maurice le dimanche précédent. Le ministre estime que la commission d'enquête doit couvrir l'administration, les transactions financières de la compagnie et conditions d'emploi des employés. Air Mauritius était alors, dirigé par Sir Harry Tirvengadum. La demande de Kailash Purryag ne fut pas entretenue. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires