Affiches et banderoles: paiement obligatoire selon la Local Government Act

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Le MMM a été sommé de payer Rs 1 000 pour chaque banderole utilisée pour son rassemblement du 1er mai.

(Photo d’illustration) Le MMM a été sommé de payer Rs 1 000 pour chaque banderole utilisée pour son rassemblement du 1er mai.

«C’est la première fois que la mairie exige le paiement de Rs 1 000 par banderole. C’est révoltant. C’est de la ‘politik dominer’.» C’est ce qu’a déclaré le leader du MMM, Paul Bérenger, lors de son point de presse hebdomadaire, samedi. Ce dernier a donné rendez-vous à son public, en particulier aux jeunes, à Rose-Hill, pour le rassemblement du MMM, le lundi 1er mai. Mais, il a aussi indiqué ne pas comprendre pourquoi la mairie a exigé  le paiement deRs 1 000 par banderole. 

Toutefois, il ressort que la Government Act fait prévoit que la taille des affiches et banderoles doit être respectée et que c’est à la mairie de décider du tarif à payer. «En fait, depuis des années, les mairies ainsi que les conseils de district font mal leur travail. Cela, car ils ne prennent pas d’argent pour les affiches et  banderoles», explique Sanjit Teelock, expert en collectivités locales. Il ajoute que «depuis l’introduction due la Local Government Act, les banderoles et affiches sont payantes mais les autorités locales ne surveillent pas. Chaque municipalité peut imposer son barème  de paiement», a-t-il poursuivi. 

Le maire de la ville de Beau-Bassin/Rose-Hill, Ken Fong, abonde dans le même sens. «Les banderoles ont toujours été payantes. Toutefois, certaines associations caritatives en sont, elles, exemptées.»

De son côté, le secrétaire général du MMM, Ajay Gunness affirme, lui, qu’il n’a jamais été question de payer pour les banderoles, «Chaque année nous affichons des banderoles sans payer. C’est la première fois que la mairie nous contacte pour cela», explique-t-il.

A Quatre-Bornes, le maire de la ville Atmaram Sonoo indique, lui, qu’il n’a fait aucune demande de paiement aux partis. 

Sollicité par l’express à ce sujet, en janvier, le lord-maire, qui est actuellement à l’étranger, avait affirmé que «toutes les banderoles placées dans la ville sans permission de la mairie et qui n’ont pas été payées sont illégales».

Nous avons essayé de joindre le maire de la ville de Vacoas-Phoenix, Navin Ramsoondur pour savoir si l’alliance Lepep a payé pour les banderoles prévues pour son rassemblement du 1er mai. En vain.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires