Cyclisme, en France : Olivier Lecourt fait son petit bonhomme de chemin

Avec le soutien de
Olivier Lecourt fait partie des leaders du GSC Blagnac Vélo Sport 31 cette année. Ce qui le place dans une bonne situation pour viser des succès.

Olivier Lecourt fait partie des leaders du GSC Blagnac Vélo Sport 31 cette année. Ce qui le place dans une bonne situation pour viser des succès.  

Il est clairement l’une des valeurs sûres du cyclisme mauricien. Olivier Lecourt de Billot a choisi de poursuivre sa carrière en France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est en train de faire son petit bonhomme de chemin…

Olivier débarque dans l’Hexagone en 2012. Son premier club est le VC Sainte-Croix-en-Plaine basé en Alsace. Il y passe une saison lors de laquelle  il signe sa première victoire fin juilliet 2012 en catégorie 2 à Frontenaud. Il signe ensuite au Team Rémy Méder et y passe deux saisons. En 2015, il change d’air une nouvelle fois et atterrit à l’US Montauban 82. Pour sa première saison en élites, le coureur opte pour le GSC Blagnac Vélo Sport 31 (division nationale 1) l’année dernière.

Pour sa deuxième saison au sein du club basé en banlieue toulousaine, on peut dire qu’il réalise des résultats satisfaisants. Le 8 avril dernier, il a pris une encourageante cinquième place lors de la première édition du Tour de la Charente Limousine. Disputé sur 125 kilomètres. Membre de l’échappée decisive, il se fait devancer au sprint final par Theo Vimpère, Mickaël Guichard, Pierre Bonnet et Mickaël Larpe. Une semaine avant, il avait pris la 14e place à l’occasion de la Primevère Montoise.

Plus tôt dans la saison, soit le 26 février, Olivier avait pris la 9e place du Grand Prix d’Ouverture Pierre Pinel. Cette course «élite nationale» avait vu la victoire de son coéquipier de Blagnac, Flavien Maurelet, qui a bouclé les 137 km en 3h09:14. Le Mauricien avait rallié la ligne 38 secondes après.

«Cette année, je suis parmi les leaders de l’équipe. C’est bien d’être un peu protégé pour ensuite essayer de faire le résultat pour l’équipe. Cette année, je sens bien que j’ai passé un cap, je réalise que je suis vraiment parmi les meilleurs coureurs français et que je peux faire de belles choses. Lors du Tour de la Charente Limousine, je fais cinquième et je ne suis battu qu’à quelques mètres de l’arrivée. Frôler la victoire face à des coureurs qui font partie du Top 10 français et qui sont retenus en équipe de France, ca fait réfléchir et réaliser des choses», se réjouit notre interlocuteur.

Mais Olivier ne veut pas se contenter de places d’honneur. «Cette année, je vise au moins une victoire mais si j’ai la possibilité d’en remporter plusieurs, je ne vais pas me faire prier», lance-t-il sans ambages.

Le cycliste mauricien ambitionne aussi de terminer la saison dans les  50 premiers de la ligue française et marquer des points en Coupe de France. Toutefois, ce qui lui importe le plus c’est de continuer à progresser…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires