Boutiquière tuée à Pointe-aux-Sables: reconstitution sous tension pour les suspects

Avec le soutien de
Les quatre suspects arrêtés dans le meurtre de la boutiquière à Pointe-aux-Sables lors d’un exercice de reconstitution des faits, vendredi 21 avril.

Les quatre suspects, arrêtés dans le meurtre de la boutiquière, à Pointe-aux-Sables, lors d’un exercice de reconstitution des faits, vendredi 21 avril.

Police régulière, Special Supporting Unit, Scene of Crime Office, Major Crime Investigation Team… Un important dispositif a été déployé à Pointe-aux-Sables : Les quatre suspects arrêtés dans l’enquête sur la mort de Kistnamah Ramanjooloo, 79 ans, Acktar Hosenally, Nasser Ally Jeewon alias «jockey», Nazim Emamboccus et Sharon Christina Jackson, ont participé à une reconstitution des faits, ce vendredi matin 21 avril. Ils ont, à tour de rôle, expliqué leur implication dans cette affaire.

Les proches de la victime et les habitants de la région qui assistaient à la scène se sont montrés hostiles envers Sharon Christina Jackson, la voisine de la septuagénaire, qui est suspectée d’être le cerveau du groupe. «Kifer to kasiet to figir ! To enn assassin !», ont-ils scandé lorsque cette dernière est arrivée sur les lieux du crime. Elle portait un casque de protection et un gilet pare-balles.

Pour rappel, lors de son interrogatoire, Nazim Emamboccus a indiqué que c’est au jardin de Plaine-Verte qu’ils s’étaient rencontrés, les trois autres suspects et lui, pour planifier leur coup. Il avait également confié que la vieille dame était toujours vivante lorsqu’ils ont quitté son domicile après le cambriolage.

C’est dans l’après-midi de vendredi 14 avril que le corps de la septuagénaire a été retrouvé gisant sur le sol de sa boutique, à Pointe-aux-Sables. Lors de l’examen préliminaire du corps de la victime, des traces de blessures ont été décelées au niveau de la tête. L’autopsie pratiquée dans la soirée par le chef du service médico-légal de la police, Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué son décès à une asphyxie due à un étouffement (asphyxia by smothering).

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires