[Vidéo] Débatère Boule : débat national pour aider le sport roi

Avec le soutien de
Malgré quelques absences, le plateau du débat avait fière allure vendredi dernier avec Sameer Sobha (président de la MFA), Joe Tshupula (entraîneur national), Sébastien Sirot (DTN), Sarjoo Gowreesungkur (entraîneur de club), Patrice d’Avrincourt et Ashley Mocudé (anciennes vedettes et formateurs). Cela a permis d’intéressants échanges.

Malgré quelques absences, le plateau du débat avait fière allure vendredi dernier avec Sameer Sobha (président de la MFA), Joe Tshupula (entraîneur national), Sébastien Sirot (DTN), Sarjoo Gowreesungkur (entraîneur de club), Patrice d’Avrincourt et Ashley Mocudé (anciennes vedettes et formateurs). Cela a permis d’intéressants échanges.

Les différents acteurs du football mauricien échangeant leurs points de vue.

Les différents acteurs du football mauricien échangeant leurs points de vue.

Notre football va mal, que peut-on faire pour l’aider ? En tant qu’hebdomadaire sportif mauricien, Lékip a servi de médiateur pour faire avancer la cause du ballon rond, lors d’un débat public, retransmis en live sur Facebook, vendredi dernier, à Footfive, Bagatelle. Nous avons réuni un plateau de choix composé de Samir Sobha, Joe Tshupula, Sebastien Sirot, Sarjoo Gowreesungkur, Patrice D’Avrincourt, Ashley Mocudé et Désiré Periatambee (via Internet) pour un débat passionnant entre passionnés.

L’élimination du Club M par les Comores en éliminatoires de la CAN 2019 a fait couler beaucoup d’encre et fait réagir les fans, notamment sur les réseaux sociaux. C’était un peu la goutte d’eau qui a fait déborder le vase du sport-roi, qui brillait dans les années 70-80 mais qui ne fait plus du tout vibrer les jeunes en 2017.

Jason Chellen et Azmaal Hydoo ont animé et chronométré les débats.

Lékip a voulu apporté sa pierre à l’édifice et se mêler aux discussions, en donnant la parole à différents acteurs de la scène footballistique pour obtenir un débat national sur le thème ‘l’autopsie du football mauricien’, en collaboration avec 5 Plus et l’express, vendredi dernier à FootFive, Bagatelle.

La régie de LSL Digital : Atish Nagawah et Yannick Azor à pied d’oeuvre
pour le «Facebook Live».

C’est ainsi que le président de la MFA Samir Sobha, le sélectionneur national Joe Tshupula, le Directeur technique National Sébastien Sirot, l’entraîneur de la Cure Sylvester Sarjoo Gowreesungkur, le représentant des académies de foot privées Patrice d’Avrincourt et l’ancienne star de notre sport-roi Ashley Mocudé ont fait un état des lieux du football à Maurice, avant de participer à un débat passionné ou beaucoup de manquements ont été soulevés à plusieurs niveaux. Même si l’invitation avait été lancée, il manquait le ministre des sports, Stephan Toussaint ainsi que les responsables de la Mauritius Professional Football League (MPFL) à l’appel.

Catherine Fidèle, «social media coordinator» de la Sentinelle.

Ce fut l’occasion d’une discussion franche, co-animée par Azmaal Hydoo et Jason Chellen, qui a permis de crever certains abcès, notamment concernant le manque de communication de la MFA. A ce titre, le président de la MFA, Samir Sobha, a pu s’exprimer sur plusieurs sujets qui intéressent le grand public et clarifier plusieurs choses. 

Il a ainsi soutenu que la MFA manque de moyens financiers et s’est défendu sur plusieurs dossiers (match à 16h contre les Comores et portes fermées pour un match de l’ASPL 2000, la nomination de Joe Tshupula comme sélectionneur). Samir Sobha a également parlé des mesures pour améliorer le niveau des joueurs du Club M en commençant par envoyer des jeunes espoirs dans des clubs européens, à ses frais, comme pour le jeune Adèle Langue, du Cercle de Joachim, qui effectue en ce moment des essais avec le FC Tours en France, accompagné par le DTN adjoint Jonathan Bru.

L’un des meilleurs produits de la formation à la mauricienne, Désiré Periatambee, qui a connu une belle carrière professionnelle en France (d’Auxerre à Le Mans, en passant par Bastia), est également intervenu dans les débats, en direct de France, grâce aux miracles de la technologie. Ce qui a valu de vifs échanges entre les différents protagonistes, ce dernier fustigeant notamment le copinage dans les instances du football mauricien.

Patrice d’Avrincourt (au c.) aimerait que le Club M vise plus loin qu’une médaille d’or aux Jeux des îles 2019, comme la CAN 2030 par exemple.

Le DTN Sébastien Sirot a expliqué ses projets pour la formation et a confronté sa vision à celles des responsables des académies privées regroupées sous la NGF Ligue présents, Patrice d’Avrincourt et Rodney Penny. Un débat qui ne fait que commencer et qui demandera assurément des efforts fédérateurs entre toutes les parties.

Médaillé d’or avec le Club M aux Jeux des iles 1985, Patrice d’Avrincourt a déclaré que Maurice devrait être plus ambitieux et ne plus se contenter de remporter les JIOI mais plutôt viser une qualification à la CAN 2030.

Sarjoo Gowreesungkur et Ashley Mocudé, deux figures illustres de notre football, ont également apporté leur vision des choses au débat, qui aura duré 2 heures. Les intervenants ont aussi répondu aux questions du public et des internautes. 

Fin d’autopsie : le football n’est pas mort, selon les divers protagonistes, puisqu’il suscite tant de débats et de passion chez les Mauriciens. Peut-il vraiment être réanimé ? Le chantier s’annonce immense comme chacun l’a reconnu mais des bases ont été jetées pour plus de compréhension pour mieux avancer ensemble, chacun dans son domaine. Le dialogue pour la relance du football renaît de ses cendres.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires