Culturisme – Jérémie Genave : Sculpteur de son corps

Avec le soutien de
C’est au prix de longues heures d’entraînement que Jérémie Genave construit son corps

C’est au prix de longues heures d’entraînement que Jérémie Genave construit son corps

Il a déjà gagné les titres de Mr Port Louis et de Mr Indépendance. Et ce, au prix de durs sacrifices à l’entraînement, ces huit dernières années. Il aurait pu être judoka. Mais c’est le bodybuilding qu’il a choisi. Histoire de s’occuper de son corps comme d’un temple.

Technicien dans le domaine pharmaceutique, Jérémie Genave s’entraîne au gymnase de La Tour Koenig Barbell Gym, matin et soir, à raison d’une heure quinze par session. Sa silhouette fait tellement penser à celle de Dwayne Johnson qu’on l’imaginerait sans difficulté dans une superproduction américaine. Son préparateur physique, Richard Albert, l’a rencontré grâce à Corinne Furcy, ex judokate. « J’ai pratiqué le judo de 12 à 15 ans ; puis j’ai rencontré Richard qui n’a cessé de m’encourager à faire du culturisme. En fait, c’est lui qui a construit ‘ce bâtiment’ (Ndlr : son corps) depuis qu’il m’a accueilli dans son gymnase » affirme-t-il avec reconnaissance.

Le culturiste de 25 ans s'entraîne nuit et jour 


Ce qui l’a intéressé dans ce sport? Le plaisir de ressentir qu’il évoluait au fur et à mesure qu’il assistait à la croissance musculaire de son corps. Le bodybuilding lui permet de rester en bonne santé et de gérer le stress. « Je ne suis pas renfermé sur moi-même et, comme les arts martiaux, cette activité physique me permet de cultiver la maîtrise de soi » ajoute-il. 

Jérémie Genave voue une passion sans limite pour le culturisme. Mais il ne peut s’empêcher de penser que de le pratiquer peut aussi constituer un fardeau. En raison, notamment, des dépenses encourues pour son alimentation et sa préparation. « Je dois consommer des repas équilibrés, huit en tout, toutes les 3 heures ; et sans sponsor, c’est difficile de pouvoir suivre un programme d’entraînement tel que le mien », fait-il savoir. 

Le jeune habitant de La Tour Koenig explique que sa préparation n’est pas la même s’il doit participer ou pas à un concours. « Si je dois prendre part à une compétition, c’est plus long, tout est fait pour éliminer toute rétention d’eau ou le surplus de graisse. On sculpte plus le corps ; hors compétition, on met plus l’emphase sur l’élimination de défauts et on travaille plus sur la masse musculaire ; en gros, on avance davantage » dit-il.

Mr Indépendance 2017 a un souhait. Il aimerait que le ministère de la Jeunesse et des Sports donne un coup de main aux body builders. Selon lui, le monde du body building évolue à Maurice. Il est d’avis que des athlètes, dont certains sont moins âgés que lui, réalisent de bonnes performances.

« J’aimerais qu’ils soient encouragés à pratiquer ce sport. Il y a des dépenses. Ce n’est pas facile pour eux. Et sans aide, au lieu de progresser, ils régressent » déclare-t-il, convaincu.

Jérémie Genave a déjà pris la 2e place comme best poser au Québec

De nos jours, les body buiders sont mieux perçus dans la société qu’il y a 40 ans selon Richard Albert, propriétaire de La Tour Koenig Barbell Gym. « Autrefois, on les craignait ; mais aujourd’hui, avec l’ouverture de plusieurs salles d’entraînements dans l’île pour les culturistes. Ainsi que la pratique de ce sport par des gens venant de plusieurs horizons (ouvriers, médecins ou avocats), ce sport a gagné en respect ; en fait, il y a plus de pratiquants dans les salles de gym que de compétiteurs » martèle-t-il. 

Jérémie Génave a déjà fait honneur au pays en terminant 5e au concours de Mr Océan Indien ces dernières années. Et au Québec, il avait pris la 2e place comme ‘best poser’ dans la catégorie 80 kg. A Maurice, d’autres athlètes pratiquent de manière honorable le culturisme et attendent, comme lui, un geste du Ministre des Sports. Pour briller à la fois sur la scène locale qu’internationale.
 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires