Pétition de l’opposition: «La présidente bénéficie du soutien du gouvernement», dit son entourage

Avec le soutien de
La présidente de la République n’envisage pas de démissionner.

La présidente de la République n’envisage pas de démissionner. 

Ameenah Gurib-Fakim ne compte toujours pas bouger d’un iota. C’est, du moins, le sentiment exprimé par l’entourage de la présidente de la République, après la pétition commune des partis de l’opposition.

«Elle connaît bien la procédure telle que stipulée dans la Constitution. C’est la raison pour laquelle elle ne s’en préoccupe pas plus que ça, surtout quand elle bénéficie du soutien total du gouvernement», déclare-t-on.

C’est mardi 18 avril que le leader de l’opposition a fait parvenir une pétition à l’intention de la chef de l'État, réclamant sa démission. Dans cette missive, Xavier-Luc Duval explique qu’Ameenah Gurib-Fakim a enfreint ses prérogatives et ses devoirs dans l’affaire Álvaro Sobrinho. Il va plus loin et accuse la présidente de la République ainsi que des membres de son bureau d’être «intervenus régulièrement» auprès des institutions pour «faciliter» l’octroi de permis au banquier angolais.

Tous les leaders des partis de l’opposition ainsi que les membres indépendants y ont apposé leur signature. Nommément, Xavier-Luc Duval du Parti mauricien social-démocrate, Paul Bérenger du Mouvement militant mauricien, Shakeel Mohamed du Parti travailliste, Alan Ganoo du Mouvement patriotique, Roshi Bhadain du Reform Party, ainsi que Kavi Ramano et Danielle Selvon.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires