Élections municipales 2015: la pétition d’Eric Guimbeau rejetée

Avec le soutien de
Eric Guimbeau considèrait qu’il y avait des raisons.

Eric Guimbeau considèrait qu’il y avait des raisons.

La Cour suprême n’a, toutefois, pas tranché en faveur d’Eric Guimbeau et de son parti, le Mouvement mauricien social-démocrate (MMSD). Deux ans après les élections municipales de 2015, leur pétition électorale a été rejetée.

Dans leur jugement rendu lundi 19 avril, le Senior Puisne Judge, Eddy Balancy, et le juge Abdurafeek Hamuth considèrent qu’il doit y avoir des raisons valables pour qu’un examen minutieux  des bulletins de vote et pour qu’un nouveau décompte des voix soient ordonnés. Ils estiment que la pétition n’a révélé aucune irrégularité  qui pourrait affecter  les résultats des élections.

Dans leur pétition, quatre des membres du MMSD, Eric Guimbeau, Ram Vishnu Boodhoo, Rachel Claren Counday et Mohamed Eshan Aufogul contestaient l’élection de quatre candidats de l’alliance Lepep comme conseillers de l’arrondissement No 4  à la mairie de Curepipe. C’était lors des élections du 14 juin 2015.

Par ailleurs, les candidats battus du MMSD contestaient  le nouveau  format  du bulletin de votes. Celui-ci contenait dorénavant quatre colonnes au lieu de trois. Selon eux,  ces nouveaux bulletins ont créé une confusion généralisée et une ambiguïté parmi les votants.

La pétition électorale était aussi dirigée  contre  le Returning Officer Raj Seebaluck, la commission électorale et l’Electoral Supervisory Commission.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires