Mare-Tabac Youth Club exporte son concept du social

Avec le soutien de
Frederic Nullathemby (à g.) et Survesh Mohadeb entourant une participante à la chasse au trésor.

Frédéric Nullathemby (à g.) et Survesh Mohadeb entourant une participante à la chasse au trésor.

C’était un dimanche de Pâques pas comme les autres pour les jeunes du village de Sébastopol. Une chasse au trésor grandiose y a été organisée ce jour-là, rassemblant une centaine de participants.

L’initiative de cet événement revient à Survesh Mohadeb, un jeune qui a voulu faire bouger les choses dans son village. Pour cela, il a eu le soutien des jeunes de Mare-Tabac, notamment à travers le président du Mare-Tabac Youth Club, Frédéric Nullathemby.

«Cette chasse au trésor était une première dans notre village. La dernière organisée à Sébastopol remonte à dix ans», dit Survesh Mohadeb. Cet étudiant voulait faire quelque chose de différent dans sa localité.

Lorsqu’il parle de son idée avec Frédéric Nullathemby, un habitué des organisations d’événements du même genre à Mare-Tabac, les choses prennent effectivement une autre perspective. «J’avais rencontré Frédéric lors du Youth Excellence Award de la SICOM ,l’année dernière et, lorsque nos chemins se sont recroisés, on a commencé à parler de mon projet de chasse au trésor», raconte l’étudiant.


 

Les deux amis ont alors décidé de faire quelque chose qui sortirait des sentiers battus. «Frédéric est venu dans le village, nous avons fouillé, fait des recherches, ce qui a représenté plus d’un mois et demi de préparation», confie Survesh Mohadeb.

De fil en aiguille, la chasse au trésor prend un aspect social et non conventionnel. La chasse était à thème et pour y participer, il fallait venir déguisé en pirate.

«Nous avons en sus récolté des vivres en guise de trésor qui seront redistribués aux ONG de Sébastopol», dit l’initiateur de la chasse au trésor, qui dit avoir reçu une réponse très positive et inattendue. Frédéric Nullathemby est, lui, pleinement satisfait de cette réponse. «C’était un challenge personnel pour moi et d’avoir une réaction aussi positive de la part des jeunes me réconforte dans ma démarche de soutenir ceux qui veulent faire du social», dit le président du Mare- Tabac Youth Club.

Il explique que depuis la fin de l’année écoulée, le club avait décidé d’apporter son aide à n’importe quel jeune ou association qui voudrait mettre en place un projet social dans sa localité. «Nous avons réalisé une centaine de projets en deux ans à Mare-Tabac. Nous voulons à présent étendre ce mindset à d’autres villages. Si un jeune, qu’il soit seul ou non, veut organiser quelque chose, qu’il prenne contact avec nous et on va se mobiliser pour lui permettre de réaliser son projet», ajoute notre interlocuteur.

Frédéric Nullathemby insiste que chaque jeune doit participer plus activement aux activités de son village, et pour cela il se dit disposé à bouger avec son équipe pour lui prêter main-forte. «Il faut juste cette première impulsion, une idée de projet à réaliser

Il annonce d’ailleurs un prochain événement au village de Sébastopol où les gens en redemandent. «Ce sera un Family Day au concept unique qui sera organisé pendant les vacances de juillet», dit-il. Mahébourg sera le prochain village qui sera touché par les activités du Mare-Tabac Youth Club.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires