Au revoir monsieur l’ambassadeur

Avec le soutien de
L’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Li.

L’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Li.

Après quatre années passées à maurice, l’ambassadeur Li Li fait ses valises. Mais c’est le cœur lourd, dit-il, qu’il s’en va. «comment ne pas aimer un tel pays ?»

La poignée de main est chaleureuse ; le personnage également. L’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Li, quittera Maurice dans quelques jours. Son mandat touche à sa fin. Future destination : le Maroc. Mais ce n’est pas le cœur léger qu’il fera ses valises. «Comment ne pas aimer un tel pays ? On s’est fait beaucoup d’amis.»

L’ambassadeur Li Li observe d’un œil attentif tous les préparatifs de sa dernière soirée. Il faut dire que l’homme est très méticuleux. Et ce soir, il espère que sa fête d’adieu restera à jamais gravée dans les annales, tout comme son passage à Maurice.

En fait, pendant ces quatre dernières années, il a eu à cœur d’apporter sa pierre à l’édifice. D’autant plus que c’était la première fois qu’il était appelé ambassadeur de la République démocratique de Chine. «Le titre d’ambassadeur, c’est quelque chose d’officiel. À part ça, je suis un homme qui aime le travail, mais qui a un amour profond pour Maurice», dit-il avec un large sourire.

En fait, pendant ces quatre dernières années, il a eu à cœur d’apporter sa pierre à l’édifice. D’autant plus que c’était la première fois qu’il était appelé ambassadeur de la République démocratique de Chine. «Le titre d’ambassadeur, c’est quelque chose d’officiel. À part ça, je suis un homme qui aime le travail, mais qui a un amour profond pour Maurice», dit-il avec un large sourire.

Il ne peut le cacher, il est vraiment tombé amoureux du pays. De la culture mauricienne, des gens. «Je pense qu’il est l’heure de faire un bilan. Je dois dire que ce séjour s’est très bien passé. J’ai été impressionné par l’île. J’apprécie beaucoup le peuple mauricien. Et, surtout, je suis satisfait de la coopération établie entre nos deux pays.» Dans la foulée, il révèle que sa famille, notamment son épouse et sa fille, seront également tristes de quitter le pays. Et comment se fait-il qu’il manie à merveille la langue de Molière ? L’ambassadeur Li Li explique qu’il le doit à son passage en France, plus précisément à Marseille. Alors, fan de foot ? Il éclate de rire. Confiant qu’il a suivi quelques rencontres, sans plus. «J’ai été consul général adjoint de Chine à Marseille. Et j’y ai séjourné pendant quatre ans. Je pense que c’est pour cela que j’ai l’accent marseillais.»

Un hobby ? La randonnée. «Grâce à cette activité, j’ai appris à connaître les sentiers de Maurice.» Des passions, l’ambassadeur Li Li en a plusieurs. «J’aime bien la lecture, les voyages et les films.» Notamment les films romantiques, confie-t-il. Cela étant dit, «j’aime aussi les films d’arts martiaux». Et de nous dire un autre secret : «Dans quelque temps, on va introduire une semaine de films d’arts martiaux à Maurice.»

Ses succès et ces fiertés

Ces quatre dernières années ont été fructueuses sur les plans économique, relationnel et commercial. L’ambassadeur Li Li a été l’une des têtes pensantes du projet Bagatelle Dam. «On en parlait souvent, mais je pense que tout se passe bien avec ce projet.» Mais pas question pour lui de s’en attribuer la gloire. «Je pense que ces projets ont abouti grâce aux efforts des deux parties. On parle souvent de la zone de Jin Fei. Je suis très fier de dire que le projet est sur la bonne voie. On a déjà connu plusieurs changements. Et j’espère dans un avenir proche que cela va aboutir.»

Il a également oeuvré à la promotion de la culture chinoise. «On essaie de promouvoir et de développer la culture traditionnelle. On fait aussi des efforts pour que de nouveaux éléments soient introduits dans nos échanges Maurice-Chine. On a organisé des défilés, ainsi que la semaine des films et des arts martiaux.»

Ce que l’ambassadeur Li Li a surtout apprécié, c’est le contact relationnel avec les gens. «Je me suis fait beaucoup de contacts. Non seulement en ce qui concerne le travail, mais j’ai aussi pu faire beaucoup de Chinois découvrir le pays.» Et ce n’est pas peu fier qu’il souligne que «le nombre de touristes a connu une légère hausse».

Destination Maroc

Des voyages, il en a fait plusieurs. Et, parmi les pays qu’il a visités, sa préférence va à… Maurice. Toutefois, d’ici la fin du mois, il posera ses valises au Maroc. «C’est un autre beau pays. Mais tant que je ne quitte pas Maurice, je ne penserai à aucun autre pays…» Ce qui est sûr et certain, c’est qu’il laissera ses empreintes dans le sol mauricien et beaucoup le regretteront pour sa gentillesse, son franc-parler et son sourire.

Lettre d’adieu de Philip Li Ching Hum

Philip Li Ching Hum est celui qui a le plus apprécié, lors de ces quatre années, la contribution de l’ambassadeur Li Li à Maurice. Ce dernier, estimet-il, a réussi à apporter une «bouffée d’air frais» à travers de «nouvelles idées» et en innovant. Il lui a écrit une lettre d’adieu. Philip Li Ching Hum dit qu’il gardera en mémoire «le nouveau souffle» qu’a donné l’ambassadeur Li Li «à la vie culturelle au Centre culturel chinois à BellVillage». Le centre a, en effet, connu des activités intenses grâce à l’apport du «jeune, sympathique et dynamique directeur Shong Yanqun». «Il a fait venir à Maurice bon nombre de troupes acrobatiques et culturelles pour la célébration de fêtes chinoises, dont le Nouvel an, la Fête des lanternes et le Dragon Boat Festival. Il a rendu à la culture chinoise ses lettres de noblesse.»

Une publication du quotidien BonZour!

Soirée mondaine pour saluer comme il se doit le depart de l’ambassadeur Li Li. Quelques clichés de la soirée qui s’est déroulée au siège de l’ambassade à Belle-Rose ce mercredi 19 avril.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires