Après le drame à Petite-Rivière: le rayon de soleil de Benjamine Rose

Avec le soutien de
Patrick Jhurry et Estrella Rioux en compagnie de leur fille.

Patrick Jhurry et Estrella Rioux en compagnie de leur fille.

Son sourire fait fondre le coeur de Benjamine Rose. Depuis une semaine, Stella (prénom fictif), trois ans, illumine le foyer de sa grandmère maternelle. Rien ne laisse entrevoir que cet enfant a vécu une expérience traumatisante, il y a plus d’une dizaine de jours.

Benjamine Rose a les yeux qui se remplissent de larmes rien qu’en évoquant le nom de sa fille, Estrella Rioux. «Je ne veux plus que l’on me parle ni que l’on me fasse revivre cet épisode», dit-elle. Et, pour souligner ses dires, elle regarde sa petite-fille, qui joue avec son oncle dans la cour de la maison, à Terre-Rouge.

La grand-mère maternelle se dit toutefois soulagée que les autorités aient accepté de lui confier la garde de la petite Stella. Celle-ci avait été admise à l’hôpital le samedi 8 avril. «Ce n’est que mercredi dernier qu’on m’a donné la permission de la prendre chez moi. J’en avais fait la demande le jour même de son admission», dit Benjamine Rose. En regardant jouer sa petite, elle se replonge dans le passé, à l’époque où Estrella faisait aussi son bonheur.

«La vie ne nous a pas fait de cadeau avec le départ brutal de ma fille. Heureusement qu’elle avait l’habitude de passer deux semaines, voire un mois ici, chez moi, avec sa petite. Du coup, la fillette ne se sent pas dépaysée. Et puis, elle retrouve son oncle, mon fils, qui est aussi âgé de trois ans. Les deux s’entendent à merveille», ajoute Benjamine Rose. Stella ne semble pas avoir gardé le souvenir de ce qu’elle a vécu, souligne Benjamine Rose. Elle soutient également que sa petite-fille ne l’appelle plus grandmère. «Depuis qu’elle est ici, elle m’appelle Ma. Vous savez, elle est mon rayon de soleil.»

Et l’avenir, comment le voit-elle ? «Je ne sais pas. Mais, je pense déjà l’envoyer prochainement à l’école maternelle en compagnie de mon fils. Il faut penser à son avenir.»

Les faits

Patrick Jhurry, le père de Stella avait assassiné sa concubine, Estrella Rioux, 23 ans, avant de se pendre. Les corps sans vie ont été découverts le samedi 8 avril, à Petite Rivière. La fillette se tenait dans une cuvette remplie d’eau à leurs côtés.


 

Une publication du quotidien BonZour!

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires