[Vidéo] Olivier Bancoult: «Les Britanniques veulent diviser la communauté chagossienne»

Avec le soutien de
Ils étaient nombreux à faire part de leur mécontentement devant le haut-commissariat britannique, mercredi 19 avril.

Ils étaient nombreux à faire part de leur mécontentement devant le haut-commissariat britannique, mercredi 19 avril.

«On ne refuse pas de se rendre aux Chagos. On refuse d’y aller en tant que visiteurs !» C’est ce que martèle Olivier Bancoult, président du Groupe réfugiés Chagos (GRC). Ils étaient nombreux à faire part de leur mécontentement par rapport à la proposition des Britanniques d’accorder une visite dans l’archipel des Chagos aux Chagossiens, devant le haut-commissariat britannique, mercredi 19 avril.

«Ce voyage est une tentative pour diviser la communauté Chagossienne. Nous condamnons la façon de faire des autorités britanniques», a soutenu Olivier Bancoult. Le président du GRC a ajouté qu’auparavant les voyages étaient organisés par les autorités britanniques en consultation avec les représentants du peuple chagossien. «Cette fois, c’est à travers un communiqué qu’ils ont lancé cet appel. C’est un manque de respect envers les Chagossiens et le gouvernement mauricien», a fait ressortir Olivier Bancoult.

Il a, dans la foulée, indiqué que seulement 23 formulaires sur 8 900 ont été déposés. «Certains Chagossiens se sont même désistés à la dernière minute», a poursuivi Olivier Bancoult.

Gino Mandarin qui est venu déposer des formulaires a, pour sa part, affirmé que le Comité social chagossien est d’accord avec la visite. «Tout commence à travers cette visite. Il est temps de prendre une décision pour les Chagos», a confié le fils du défunt Fernand Mandarin. Et de poursuivre que «je fais confiance au gouvernement britannique».

«La lutte s’internationalise»

Etait également présent à la manifestation pacifique, un représentant et membre du Comité central du parti communiste de La Réunion, Ary Yee Chong Tchi Kan. Ce dernier a apporté une motion de solidarité à la lutte du peuple chagossien. Celle-ci a pris forme lors d’une campagne présidentielle menée par Jean Luc Mélanchon. Selon lui, «le cas des Chagossiens illustre un combat pour la paix». 

Publicité
Publicité

Maurice a remporté une première bataille avec le vote de la résolution sur les Chagos à l’Assemblée des Nations unies le jeudi 22 juin. Une résolution adoptée avec 94 voix en faveur de la résolution, 15 voix contre et 65 abstentions. Prochaine étape : la Cour internationale de justice…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires