Parus dans la presse le 18 avril

Avec le soutien de
Soo Soobiah, ancien haut-commissaire de Maurice à Londres et père de Nigel Soobiah, le contact des députés arrêtés avec de la drogue à Amsterdam en 1986.

Soo Soobiah, ancien haut-commissaire de Maurice à Londres et père de Nigel Soobiah, le contact des députés arrêtés avec de la drogue à Amsterdam en 1986.

Il y a 28 ans: le 18 avril 1989

Un ex-ambassadeur mauricien libéré sous caution

Soo Soobiah, ancien haut-commissaire de Maurice à Londres, retrouve la liberté après avoir payé une caution de près de £700 000. Il avait été arrêté, à son domicile, dans le Surrey en Angleterre, le 18 février 1989, dans le cadre d’une enquête sur le blanchiment d’argent provenant du trafic de drogue. L’ancien ambassadeur est le père de Nigel Soobiah, accusé de trafic de drogue par la police britannique. Il était le contact des députés mauriciens arrêtés à Amsterdam avec 25 kg d’héroïne en 1986.

D’autres événements dans la presse le 18 avril

Il y a 37 ans: 18 avril 1980

Le «Mauritius II» fait naufrage

Le «Mauritius II» a coulé au large de Durban lors de son troisième voyage le 17 avril 1980.

Le Mauritius II, navire du type Roll On-Roll Off, construit au Japon pour le compte du gouvernement mauricien, coule, le 17 avril, à 9 h 30, heure de Durban, soit 11 h 30, heure locale. Il se trouve, alors, à 50 milles au nord de Durban. Une tempête serait la raison principale de ce désastre. L’équipage de 22 membres, dirigé par le capitaine Gilbert Langlois, a pu être sauvé. Le seul passager qui avait embarqué à Durban était aussi sain et sauf. Le Mauritius II était à son troisième voyage. Il devait remplacer le MV Mauritius qui assurait la liaison entre Maurice et Rodrigues. Cependant, en attendant la fin des travaux pour la création des quais en eau profonde à Rodrigues, le gouvernement l’avait loué à une compagnie sud-africaine. C’est le Mauritius Pride qui avait remplacé le Mauritius II quelques années plus tard.

Il y a 37 ans: 18 avril 1980

Les îles de l’océan Indien discutent coopération et connectivité

Feu Raymond Chasles, ancien ambassadeur de Maurice à Bruxelles, dirigeait la délégation mauricienne à la conférence inter-îles avril 1980.

Une délégation mauricienne, dirigée par M. Raymond Chasles, ambassadeur de Maurice à Bruxelles, participe à une conférence inter-îles aux Seychelles. Placée sous l’égide de la Communauté économique européenne, la conférence réunissait onze pays de l’Afrique de l’Est et de l’océan Indien. Les principaux thèmes abordés au cours des discussions concernaient des initiatives régionales dont la création d’une ligne maritime régionale, un projet de coopération dans le domaine de la pêche et un autre portant sur les communications aériennes. Ces projets, discutés il y a plus de 30 ans, sont toujours en attente de réalisation. Jean-Claude de l’Estrac, secrétaire général de la Commission de l’océan Indien de 2012-2016, avait même fait de la connectivité aérienne et maritime entre les îles de l’Indianocéanie un projet phare de son mandat. On attend toujours…

Il y a 27 ans: le 18 avril 1990

Une troupe pour le Théâtre de Port-Louis

Le Théâtre de Port-Louis, toujours fermé en attente d’une rénovation.

Le Théâtre Vollard dont le siège se trouve à La Possession à la Réunion assure la formation des comédiens mauriciens. L’objectif est de constituer à terme une troupe théâtrale professionnelle ou semi-professionnelle attachée à l’animation du Théâtre de Port-Louis, alors en phase de rénovation et de l’espace scénique en plein air de la Citadelle. Les stages de formation théâtrale s’adressent à une quinzaine de comédiens. Ils seront animés par Alain Dumazel, comédien d’origine mauricienne attaché au Théâtre de Lierre, à Paris, et par Emmanuel Genvrin, directeur du Théâtre Vollard. Cette initiative est le fruit d’une coopération entre Port-Louis et La Possession, deux villes jumelées. Hélas, la troupe portlouisienne n’a jamais vu le jour et le théâtre est à nouveau tombé en ruines. Sa rénovation a été plusieurs fois annoncée, mais toujours rien jusqu’ici.

Emmanuel Genvrin, directeur du Théâtre Vollard, à la Réunion était responsable de la formation des comédiens qui devaient faire partie de la troupe du Théâtre de Port-Louis.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires