Yann Durhone, de la musique à la fabrication de meubles

Avec le soutien de
Yann Durhone, à 36 ans, s’est trouvé une nouvelle passion.

Yann Durhone, à 36 ans, s’est trouvé une nouvelle passion.

Yann Durhone n’est pas un inconnu dans le circuit musical. Et pour cause, il est le directeur du Sapin Café Culture à Camp Levieux, lieu qui, pendant de nombreuses années, était reconnu comme un creuset musical. S’il n’abandonne pas cet univers, Yann Durhone, à 36 ans, s’est trouvé une nouvelle passion : la fabrication d’objets.

Avec son frère Ricardo, il a récemment lancé la compagnie Artisan du bois et créé la marque Rekreater. «Nous fabriquons des meubles neufs, ainsi que d’autres à partir de produits de récupération. On fait aussi des objets de décoration. Nous avons choisi l’appellation Rekreater comme marque parce que cela explique bien ce que nous faisons. Nous sommes des Rekreater car nous recréons des objets à partir de produits de récupération et nous leur donnons une seconde vie. Dans le nom Rekreater, il y a aussi le mot ‘création’ car nos produits sont design et purement des créations», explique Yann Durhone.

C’est en allant aider son frère, Ricardo Durhone, l’artisan de la famille, que Yann Durhone se pique pour ce métier. «Le travail du bois est différent de la musique. J’ai déjà participé à la création d’un album et c’était un travail d’équipe. Travailler le bois est une création personnelle de bout en bout. C’est une autre manière d’exprimer sa créativité. L’oeuvre finale est vraiment votre réalisation», souligne-t-il.

Enfant ayant grandi à Camp Levieux, Yann Durhone a toujours voulu évoluer. «Il y a toujours eu des étiquettes collées au dos des habitants de l’endroit qui sont qualifiés de têtes brûlées ou de défavorisés. On pense qu’il y a une fatalité qui suit ces gens. Je fais partie d’eux et je veux leur montrer que, quel que soit le milieu d’où nous venons, nous pouvons évoluer. On peut arriver dans la vie, tout dépend de sa persévérance et de sa volonté de réussite», soutient Yann Durhone.

Pour exprimer sa nouvelle créativité, Yann Durhone propose des meubles design et surtout décalés. «Les meubles que vous voyez dans les magasins possèdent généralement une symétrie. J’essaie d’aller à l’encontre de ce concept en proposant des oeuvres sans symétrie», fait-il ressortir. Sous ses doigts, des étagères, qui n’étaient que des morceaux de bois, prennent forme. Yann Durhone a un penchant particulier pour tout ce qui est récupération. «Pratiquement toutes les choses peuvent avoir une seconde vie», explique-t-il. Ici, une vieille armoire que les anciens propriétaires avaient mise de côté, agrémentée de jute, devient un paravent. Là, d’anciens volets en bois se transforment en bar. Yann Durhone ne finit pas d’imaginer de nouveaux objets. C’est toutefois quand il s’agit d’objets de décoration que son imagination et sa créativité sont débridées. Un mannequin en plastique devient un abat-jour, de la ferraille se marie au bois pour créer des objets 100 % contemporains.

Si pour l’heure, la compagnie ne dispose pas d’un lieu pour exposer ses meubles et autres objets de décoration, Yann Durhone se dit toujours à l’écoute du client. «Le client peut avoir une idée du meuble qu’il veut et nous lui proposerons alors un design. Nous travaillons ensemble», soutient-il. Il peut être contacté via la page Facebook de la compagnie Artisan du bois.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires