Une militante égypto-américaine soupçonnée de «trafic humain» innocentée

Avec le soutien de
Washington avait maintes fois réclamé la libération de Mme Hijazi.

Washington avait maintes fois réclamé la libération de Mme Hijazi.

Un tribunal du Caire a innocenté dimanche une militante égypto-américaine Aya Hijazi, fondatrice de l'ONG Belady pour les enfants des rues et accusée de trafic humain, après trois ans de détention.

La cour criminelle, dans son verdict rendu lors d'une audience publique, a également déclaré non coupables son mari et six autres accusés dans la même affaire. Washington avait maintes fois réclamé la libération de Mme Hijazi.

Tous étaient notamment accusés de trafic humain, d'exploitation sexuelle d'enfants et de création d'une ONG sans autorisation officielle. 

Leur procès avait débuté à la mi-2015 mais les audiences avaient été souvent reportées. 

Après l'annonce du verdict, l'avocat de Mme Hijazi, Taher Aboulnasser a indiqué aux journalistes que les huit personnes seraient libérées dans les prochains jours.

Cette annonce survient après la visite du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi aux Etats-Unis début avril au cours de laquelle il a rencontré le président Donald Trump. La Maison Blanche avait alors indiqué qu'elle pousserait pour la libération de Mme Hijazi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires