[Vidéo] Arrêté samedi soir: fin de cavale pour Navind Kistnah

Avec le soutien de
Navind Kistnah a finalement été cueilli à l’aéroport SSR, dans la soirée du samedi 15 avril.

Navind Kistnah a finalement été cueilli à l’aéroport SSR, dans la soirée du samedi 15 avril.

Il n’a pas débarqué dans des compresseurs. Mais à bord du vol MK 852 en provenance de Johannesbourg, à 19 h 20. Navind Kistnah, recherché depuis plus d’un mois, a finalement été cueilli à l’aéroport SSR, dans la soirée du samedi 15 avril.

Hormis les policiers, le comité d’accueil était composé d’officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). Navind Kistnah était, depuis quelques semaines, l’homme le plus recherché du pays. Cela, après qu’une saisie de 135 kilos d’héroïne a été effectuée, le 9 mars, dans le port. La drogue se trouvait à bord du MSC Ivana, en provenance de Durban. Elle était cachée dans des compresseurs, devenus célèbres depuis…

L’enquête avait alors conduit la police sur les traces de ce courtier maritime âgé de 34 ans. L’habitant de Camp-Benoît, Petite-Rivière, est soupçonné d’être le «parrain», à la tête d’un vaste réseau de drogue. Mais, le suspect a mis les voiles à la veille de saisie record de 135 kilos d’héroïne. Il avait rallié Johannesbourg la veille, soit le 8 mars.

Quelques jours plus tard, autres rebondissements. Le 24 mars, 20 kilos d’héroïne étaient découverts, à bord du MSC Filomena, cette fois. Et deux kilos de plus détectés par les chiens renifleurs le lendemain. Cette nouvelle cargaison se trouvait également dans des compresseurs.

Un mandat d’arrêt international avait alors été émis contre Navind Kistnah. Il y a quelques semaines, il devait contacter son frère pour lui dire qu’il avait été arrêté, et qu’il fallait retenir les services d’un avocat. Un appel qui aurait duré une vingtaine de secondes, selon Arvind Kistnah.

«Ti difisil pour regagn li»

Peu d’informations ont filtré des Casernes centrales depuis. Navind Kistnah étant localisé tantôt en Afrique du Sud, tantôt au Mozambique. Son avocat, Me Rama Valayden, avait d’ailleurs adressé des correspondances au commissaire de police, aux responsables du National Security Service, ainsi qu’au bureau du Premier ministre, pour savoir où se trouvait son client.

Depuis hier soir, il est donc de retour au pays. Il a bien été arrêté au Mozambique, à Maputo plus précisément, selon le patron de l’ADSU, l’adjoint au commissaire de police, Choolun Bhojoo. «Ti diffisil pou regagn li parski li ti fini kit péi. C’est grâce à l’étroite collaboration entre Interpol, les services de police sud-africains et mozambicains, que nous avons réussi. C’est du beau travail. Surtout que, depuis janvier, il y a eu plusieurs saisies de drogue et de nombreuses arrestations.»

Nos recoupements d’informations indiquent que Navind Kistnah a été autorisé à voir ses proches, dont sa maman, hier soir. Son interrogatoire n’avait pas encore débuté à l’heure où nous mettions sous presse. Il devait être placé en détention.

Quant aux présumés complices de Navind Kistnah – Gianchand Dewdanee et Sibi Thomas – ils ont également été arrêtés. Les deux directeurs de la compagnie Brilliant Resources, engagée dans l’import-export, sont toujours en détention.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires