L'express leaks du dimanche 09 avril au vendredi 14 avril

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

Profil bas pour Seerungen

Depuis sa réintégration au poste de numéro 2 aux Casernes centrales, le DCP Tangavel Seerungen fait profil bas. Il serait en mode observation car, durant son absence, il y a eu plusieurs manœuvres pour le contourner : un proche du régime ayant même pris l’habitude de remplacer le CP et d’interagir avec le ministre mentor. Selon ses proches, le DCP Seerungen, même s’il reste discret, ne compte pas se laisser faire.

Vishnu profite à lexpress.mu

Il refuse de dévoiler les profits que lui a rapportés l’«euroloan», préférant expulser le journaliste auteur de la question. Ce faisant, Vishnu Lutchmeenaraidoo a créé le buzz (70 000 clics sur YouTube) pour lequel Google et YouTube nous ont offerts $ 5,29 ! Merci Vishnu. Nous aussi, on gagne au change.

Où se trouve Kistnah ?

Silence radio des autorités. Cela fait plus de deux semaines que les proches de Navind Kistnah restent sans nouvelles du principal suspect dans l’importation des 155 kilos d’héroïne. Les nombreuses lettres de son homme de loi, Me Rama Valayden, au commissaire de police, au National Security Service (NSS) et au bureau du Premier ministre n’ont provoqué aucune réaction. À ce stade, personne ne peut confirmer si Kistnah se trouve oui ou non à Maputo. Aux Casernes centrales, personne ne veut commenter ce dossier classifié top secret... Une chose est sûre : le patron du NSS, Lockhdev Hoolash, n’est pas parti à Maputo.

Aadil Ameer Meea rate son show

La retransmission des travaux parlementaires provoque son lot de coquetteries et de cocasseries. Au MMM, on rigole encore du sort d’Aadil Ameer Meea, qui devait prendre la parole sur la motion de censure contre la «Speaker», la dernière fois. Le député mauve avait préparé un joli discours et serait parti se changer afin de faire bonne impression à la télé. Sauf qu’avant de prendre la parole ce soir-là, Paul Bérenger devait être expulsé, suivi d’autres expulsions mauves, avant que toute l’opposition ne fasse un «walk-out». Occasion ratée pour Aadil !

Wong ami des bleus ennemi de XLD

En l’absence de Xavier-Luc Duval, qui commande souvent des «takeaways» pour son bureau au Parlement, où il reçoit beaucoup, les députés bleus courtisent pas mal leur ancien camarade Alain Wong. Tantôt des petits mots envoyés par les «clerks» pour des services ou pour caser un agent ou un proche. Toutefois, tout le monde remarque que ces signes de proximité disparaissent en la présence de XLD.

Smart city idiot agency

Le projet Moka City, Cœur de l’île, vient d’être lancé en grande pompe. Le projet est prometteur. Mais quelle est donc cette agence du gouvernement qui, croyant bien faire, a demandé aux promoteurs ce qu’ils se proposaient de faire face aux risques du barrage de Bagatelle ? Plus «CYA*» que cela, tu meures ! On ne connaît pas la réponse, mais les risques étant sans doute pas plus élevés que le risque d’une météorite spatiale ou d’une éruption volcanique, on peut espérer que la réponse a été donnée sur ce ton-là... *«Cover Your Ass»

Le proche de...

Les entretiens pour remplir le poste de pro-VC Academia et pro-VC Planning and Resources de l’université de Maurice n’ont pas encore débuté que d’ores et déjà, le nom d’une personne est cité avec insistance. Plusieurs sources sur le campus de Réduit s’accordent à dire que des pressions en très haut lieu seraient exercées pour favoriser un candidat battu au poste de VC. Il est dans la course pour les deux fonctions dans l’espoir de décrocher l’une ou l’autre.

Vacances presque gratuites

Mais pourquoi diable cet homme d’affaires mauricien, parti en vacances en famille à l’île sœur, du 24 au 30 mars, n’a-t-il pas honoré sa note à l’hôtel Bellepierre ? Si la réservation et le paiement pour la chambre ont été effectués par le biais d’une agence de voyage, l’homme devait tout de même 700 euros à l’hôtel. Somme qui comprend la consommation au restaurant de l’établissement ainsi que l’utilisation du minibar. Pour couronner le tout, la carte de crédit qu’il a fournie à l’hôtel était à plat et il a laissé un faux numéro. La direction compte porter plainte.

Chacun sa paie chacun son délai

Après avoir fait la une des journaux, ce sont désormais des membres du gouvernement et certains de ses collègues qui dénoncent cette personnalité politique. Malgré un salaire mirobolant avec diverses allocations, cette dernière a payé son employé avec beaucoup de retard. Pourtant, le pauvre employé ne perçoit qu’une infime proportion de ce que touche la personne en question.

La surprenante Nivedita Nathoo !

Lors du séminaire destiné aux petites et moyennes entreprises, organisé par le ministère de l’Entreprise et des coopératives, Nivedita Nathoo a été invitée à parler de son expérience. Mais l’entrepreneur a surpris plus d’un en évoquant qu’il ne faut pas seulement parler mais agir. En bref, elle a fait comprendre que ce genre de séminaire ne sert finalement pas à grand-chose.

Au nom de la rose

Il ne peut commencer sa journée sans qu’il ne reçoive au moins une rose rouge – d’un rouge éclatant, s’il vous plaît – d’une femme. Ce serait là la demande du directeur du Pay Research Bureau qui exigerait que la rose soit sur sa table à son arrivée. Gare à ceux qui dérogent à cette règle !

Son restaurant devra attendre

Une ex-députée du MSM est très agacée par le non-aboutissement de ses démarches pour ouvrir un restaurant dans les basses Plaines-Wilhems. Elle n’a pu jusqu’ici obtenir le permis d’opération alors que son bâtiment est prêt et aux normes, selon elle. Son époux et elle croient que ce blocage administratif est la conséquence d’avoir pris leurs distances du parti soleil.

Après la fête, au repos !

Elle montre un jockey, bombant le torse, aux côtés d’une bande d’amis sur la plage de MontChoisy au lendemain de la 3e journée de courses. La photo, en circulation via WhatsApp depuis le début de la semaine, ne serait pas vue d’un bon œil par l’entourage du jockey à la rue Shakespeare. Où, 48 heures après la fête de Mont-Choisy, le cavalier en question avait brillé par son absence pour cause de… maladie !

«Elle a volé mon sperme !»

Les membres du Standards and Ethics Committee du Bar Council, réunis jeudi, ne savaient pas quoi faire en prenant connaissance d’un cas pour lequel leur intervention était sollicitée. Une des plaintes reçues concernait, en effet, un cas où un homme accusait une femme d’avoir volé son sperme ! L’homme disait courir le risque de devenir papa… à son insu !

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires