Dans la presse le 14 avril

Avec le soutien de
Le député du MMM France Canabady démissionna de l’Assemblée législative après une séance parlementaire fort animée.

Le député du MMM France Canabady démissionna de l’Assemblée législative après une séance parlementaire fort animée.  

Il y a 33 ans : le 14 avril 1984

Démission du député France Canabady. Le député correctif du Mouvement militant mauricien (MMM), qui a été candidat dans la circonscription No 16 Vacoas-Floréal, adresse sa lettre de démission au Speaker de l'Assemblée législative. Expédiée le mercredi 11 avril, elle est reçue deux jours après. La démission prend effet aussitôt. France Canabady dégoûté par la manière de faire des membres de la majorité gouvernementale MSM-PTr-PMSD au Parlement, démissionne de ses fonctions à la sortie d’une séance très animée de l’Assemblée législative. Canabady fut remplacé par Percy Lafrance, un autre membre du MMM qui s’était porté candidat dans la circonscription No 17 (Curepipe-Midlands). Après une défaite aux élections générales de 1987, France Canabady qui fut aussi maire de Quatre-Bornes, s’est retiré de la politique active. 

Sir Gaëtan Duval, alors vice Premier ministre, 
s’impliqua beaucoup pour faciliter l’emploi des Mauriciens par des compagnies saoudiennes. 

Des travailleurs Mauriciens émigrent en Arabie. Le vice-Premier ministre, sir Gaétan Duval, va remettre leurs passeports à 100 travailleurs qui iront travailler en Arabie Saoudite. Les travailleurs recrutés sont des maçons, des charpentiers et des contremaîtres. Ils seront employés pour un contrat initial de deux ans sur des projets de construction dans plusieurs villes d'Arabie Saoudite. Les frais de voyage, le logement et la nourriture sont aux frais de l'employeur, qui dédommagera également les travailleurs en cas d'accident de travail. Les temps ont changé. Maintenant, c’est Maurice qui accueille des travailleurs étrangers employés dans le secteur de la construction. 

Il y a 13 ans : le 14 avril 2004

Feu Peter Craig, diplomate et  Maurice Vigier de Latour, industriel, ont beaucoup œuvré pour permettre à Maurice de bénéficier des dispositions de l’AGOA. 

Le textile mauricien aux États-Unis. Maurice garde bon espoir de pouvoir bénéficier d’une dérogation de certaines dispositions de l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA), une législation américaine qui a vocation à favoriser l’entrée des produits africains aux États-Unis. Cette dérogation permettrait aux industriels d'importer leurs matières premières hors de la région et de bénéficier malgré tout d'un accès en hors taxes pour les vêtements sur le marché américain. Peter Craig, représentant commercial de Maurice à Washington, et des industriels mauriciens dont Maurice Vigier de la Tour font un intense lobby en faveur de l’industrie mauricienne. Finalement, Maurice obtint la dérogation et cela contribua à la création de nombreux emplois dans le secteur du textile. 

De nouveaux pensionnaires à Casela. On annonce l’arrivée d’une quinzaine d'antilopes dont des impalas, des springbok, des blesbok, des koudous et des oryx, venus tout droit des savanes sud-africaines, au parc animalier de Cascavelle. Cet apport était vu dans une perspective d’amélioration de l’offre touristique du parc de loisirs.  Depuis, d’autres animaux dont des lions, y ont aussi été accueillis. Casela, qui avait débuté comme un sanctuaire d’oiseaux en 1979, est aujourd’hui un rendez-vous touristique incontournable. 

Bruno Ranarivelo, alors ambassadeur de Madagascar à Maurice, s’était beaucoup investi faciliter les échanges commerciaux entre la Grande ïle et Maurice. 

De la pomme de terre malgache aux Mauriciens. Maurice fait un test en important une cargaison de pommes de terre de Madagascar. C’est une première. L’opération donnera le ton des importations de légumes en provenance de la Grande île. L’ambassadeur de Madagascar à Maurice, Bruno Ranarivelo, ne s’épargna aucun effort pour faciliter les exportations des produits alimentaires de son pays vers Maurice. Le Premier ministre, Paul Bérenger, en visite officielle à Antananarivo, estime que ce projet servira d'exemple aux autres opérateurs en cas de réussite. Après un succès momentané, l’opération fut, hélas, abandonnée. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires