Dans la presse le 13 avril

Avec le soutien de

Il y a 22 ans : le 13 avril 1995

Pierre Yin quitte la MBC. Le président du conseil d’administration de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) s’apprête à démissionner de la direction de la radiotélévision nationale. Il affirme avoir déjà pris sa décision, mais par élégance, il attend le retour au pays de Prem Nababsing, le ministre de l’Information pour l’officialiser. Il faut dire que sir Anerood Jugnauth (SAJ) ne lui avait pas laissé le choix avec sa déclaration abrupte à l’Assemblée nationale. En effet, à un moment, le député travailliste James Burty David devait alléguer que l’information à la MBC était manipulée, en glissant que le président du board de la MBC le disait aussi. Réagissant vivement, SAJ répondit : «Celui-là, s’il avait un peu de respect pour sa personne, il aurait dû avoir déjà démissionné.» Ce que fit feu Pierre Yin. A la MBC, il n’y a pas de place pour les esprits indépendants. Et cela, même aujourd’hui.

Les autres événements dans la presse le 13 avril

Il y a 42 ans : le 13 avril 1975

Un député britannique demande un passeport mauricien. Jane Stonehouse, la fille du député fugitif britannique John Stonehouse, séjourne à Maurice pour entreprendre des démarches afin d’obtenir un droit de séjour et un passeport mauricien pour son père, arrêté en Australie. Stonehouse, un ex-ministre du Labour, a fui en Australie après qu’il eut été accusé de fraude. Il s’était retiré à Miami où il avait simulé sa mort par noyade pour réapparaître à Melbourne. De Londres, le gouvernement d’Harold Wilson fait savoir qu’il n’est pas favorable à l’idée. A Maurice, sir Harold Walter, ministre de la Santé, est le seul parmi les amis de Stonehouse à parler en faveur du député britannique. John Stonehouse fut renvoyé en Angleterre et condamné à sept ans de prison. Stonehouse mourut en 1988 et on révéla qu’il avait travaillé pour les services de renseignements tchèques.

Il y a 32 ans : le 13 avril 1985

Objection à une augmentation de salaires aux ouvrières agricoles. Les patrons de l’industrie sucrière regrettent que le gouvernement octroie une majoration de salaires aux femmes laboureurs employés dans ce secteur. Francis Rey, directeur de la Mauritius Employers’ Fédération, trouve que l’augmentation excède ce qu’avait recommandé le National Remuneration Board. «La rétroactivité de l’augmentation la rendra plus onéreuse et compliquera à l’extrême sa mise à exécution», déclare Francis Rey. Pourtant, cette même industrie sucrière avait quelques années auparavant payé des 14e et 15e mois à ses cadres.

Menace de retrait des permis d’opération aux propriétaires d’autobus. Le ministre des Travaux menace d’enlever les permis d’opération des compagnies d’autobus ou des opérateurs individuels qui ne respectent pas les règlements en vigueur. Les autorités reçoivent de nombreuses représentations de la part du public voyageur : les personnes âgées sont bousculées, les collégiens sont laissés sur les arrêts de bus, les horaires ne sont pas respectés. Les manquements du transport en commun ne datent pas d’hier. Cependant, en dépit des aides substantielles qui ont été accordées aux compagnies d’autobus, les mauvaises pratiques perdurent. Et pourtant, jamais un permis d’opérer n’a été suspendu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires