Narendranath Gopee: «Pas assez de recherches sur le salaire minimal»

Avec le soutien de
Le président de la NTUC lance un appel aux syndicalistes du board du National Wage Council afin qu'ils assument leurs responsabilités envers les travailleurs.

Le président de la NTUC lance un appel aux syndicalistes du board du National Wage Council afin qu'ils assument leurs responsabilités envers les travailleurs.

Narendranath Gopee, le président de la National Trade Union Confederation (NTUC), est catégorique. «Le National Wage Council n’a pas fait assez de recherches (NdlR, sur le salaire minimal) et aucune mesure n’a été prise pour proposer un median salary propre à lui-même», a-t-il déclaré lors d’un point de presse, mercredi 12 avril.

«Selon Statistics Mauritius, la distribution salariale est concentrée sur une fourchette avoisinant les Rs 14 000», a lancé Narendranath Gopee. De soutenir que le National Wage Council n’a pas pris en considération les entrepreneurs au préalable. La NTUC lance donc un appel aux syndicalistes du board du National Wage Council afin que ces derniers assument leurs responsabilités envers les travailleurs.

Le président de la NTUC a par ailleurs abordé d'autres sujets d’actualité lors de ce point de presse. Notamment la situation des Chagossiens. «Nous aurons une rencontre avec Olivier Bancoult pour discuter des stratégies à mettre en place aux niveaux syndical et international pour soutenir la cause chagossienne. La NTUC enverra une lettre à l’International Trade Union Confederation pour leur faire part de la situation dans laquelle se retrouvent les Chagossiens.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires