[Vidéo] Loïc, 10 ans, perd la mémoire après un accident de la route

Avec le soutien de
Assise dans la salle à manger aux murs non poncés, cette femme au foyer serre son fils de 10 ans dans ses bras.

Assise dans la salle à manger aux murs non poncés, cette femme au foyer serre son fils de 10 ans dans ses bras.

C’est dans sa petite maison de trois pièces, située à Bambous, que Doris Laveuse nous reçoit. Assise dans la salle à manger aux murs non poncés, cette femme au foyer serre son fils de 10 ans dans ses bras. Ce même fils qu’elle a failli perdre dans un accident. 

Loïc Perrine, qui est en Grade 5 (NdlR, précédemment Std 5) au Geoffroy Government School, avait été violemment percuté par une moto alors qu’il traversait la route sur un passage clouté, en face de l’établissement. C’était le 13 février. À la suite de cet accident, le petit a été transporté à l’hôpital Victoria, à Candos, par les ambulanciers. Il était alors inconscient.

Quatre jours dans le coma et sous respiration artificielle

«Tout le monde me disait que mon fils allait mourir. Mais je crois que Dieu existe. Après quatre jours, il a repris connaissance. Il ne comprenait pas où il se trouvait», raconte Doris Laveuse, visiblement toujours secouée par ce qui est arrivé à son fils. Au dire de la quadragénaire, elle est une des rares personnes que Loïc a pu reconnaître à son réveil, à l’hôpital, après quatre jours passés dans le coma et sous respiration artificielle.

«Il ne se souvenait de rien. Il ne comprenait pas comment il avait eu des égratignures et il me posait plein de questions», poursuit cette mère de six enfants. De préciser que le garçonnet ne reconnaissait même plus ses frères et soeurs.

Traitement continu

Une fois sorti du coma, Loïc est hospitalisé pendant 15 jours pour des traitements plus poussés. Le garçon ayant subi un violent coup à la tête, les médecins le réfèrent à des spécialistes pour un suivi psychologique et psychiatrique. Traitement qu’il poursuit actuellement en se rendant une fois par semaine à l’hôpital. 

Pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses autres enfants, Doris utilise la pension qu’elle touche – elle a fait une dépression il y a quelques années – et y ajoute la contribution mensuelle de son aînée de 18 ans qui travaille. Mais elle ne le cache pas, la vie est encore plus compliquée depuis l’accident de Loïc.

«Il travaillait bien à l’école et je n’avais pas de problème avec lui»

Le père de Loic est Rodriguais et le petit a passé quatre ans à Rodrigues. À l’âge de huit ans, il revient à Maurice pour vivre avec sa mère. «Il travaillait bien à l’école et je n’avais pas de problème avec lui», soutient sa mère. Mais même si Loïc a pu échapper à la mort, cet accident a eu de lourdes conséquences. Le petit ne se souvient plus de ce qui lui est arrivé. Il ne sait même plus lire ni écrire. «Li bizin rékoumans tou a zéro é pa koné kan li pou kapav ré al lékol…»

Loïc aimait beaucoup dessiner mais n’y arrive plus

Doris Laveuse avance que les médecins ont affirmé que le petit serait rétabli dans quatre ans à peu près. «Mo trouv sa inzis ki dimounn kinn tapé-la pann vinn dimann pardon narnié. L’avenir de mon fils a été brisé.» Ajouté à son amnésie, le petit n’arrive pas à dormir. «Il fait pipi au lit alors qu’il n’avait pas ce problème avant», lâche la mère, désemparée. Elle ajoute que Loïc aimait beaucoup dessiner. «Lorsqu’il réalise qu’il n’y arrive plus, il se met à pleurer. Il dit qu’il ne peut rien faire de bien…»

Même s’il ne se souvient plus de l’accident, Loïc a développé une frayeur pour les motocyclettes. Il a peur de la rue et des véhicules. «Il ne veut pas sortir pour marcher, même quand je l’accompagne. Il dit qu’il a peur. Je lui ai raconté ce qui c’était passé et à chaque fois qu’un facteur vient à la maison, il me demande si c’est celui-là qui l’a renversé», témoigne Doris Laveuse. Quant au petit, il est souvent pensif et ne répondra à aucune des questions que nous lui poserons.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires