Sécheresse au Niger: Niamey envoie des vivres pour stopper l'absentéisme scolaire

Avec le soutien de
Le Niger, pays très aride, est souvent frappé par des sécheresses du fait de la faible pluviométrie, qui engendrent de graves crises alimentaires ou déciment le bétail.

Le Niger, pays très aride, est souvent frappé par des sécheresses du fait de la faible pluviométrie, qui engendrent de graves crises alimentaires ou déciment le bétail.

Le gouvernement nigérien a affirmé samedi avoir acheminé plus de 360 tonnes de vivres afin de stopper l'absentéisme scolaire massif dans plusieurs régions où les parents éleveurs ont été forcés par la sécheresse de migrer avec leurs familles à la recherche de pâturages.

Début mars, l'ONU s'était alarmé du fait que «33.000 enfants d'éleveurs (avaient) déjà abandonné l'école pour suivre leurs parents à la recherche de zones de pâturage favorables», notamment dans l'ouest et le centre-sud de cet Etat sahélien parmi les plus pauvres du monde. 

Selon le ministre nigérien de l'Education, Daouda Mamadou Marthé, ces abandons ont atteint en avril le nombre de «54.779 élèves dans 738 écoles», a-t-il indiqué samedi en s'exprimant devant les députés, précisant que les régions de Tahoua (ouest) et Maradi (centre-sud) étaient les plus touchées.

«Dès l'annonce de ces difficultés, le gouvernement a pris des mesures avec ses partenaires pour envoyer des vivres dans les cantines» scolaires, a déclaré le ministre. 

Selon lui, le gouvernement a notamment acheminé 365 tonnes de vivres (riz, mil et haricots). Ces quantités correspondent aux besoins des élèves concernés pour une durée de «cinq mois», jusqu'aux vacances scolaires prévues en juin, a-t-il souligné.

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a également acheminé «des kits non alimentaires» dans les régions concernées, selon le ministre.

En janvier dernier, le gouvernement avait reconnu «un déficit fourrager» de plus de 12 millions de tonnes pour 2016, avouant qu'il n'y aurait pas assez de fourrage pour nourrir les 40 millions de têtes du cheptel nigérien.

Le Niger, pays très aride, est souvent frappé par des sécheresses du fait de la faible pluviométrie, qui engendrent de graves crises alimentaires ou déciment le bétail.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires