Parking : exit le coupon, place à l’électronique

Avec le soutien de
Il semble plus facile de faire de faux coupons que de se garer dans Port-Louis...

  Il semble plus facile de faire de faux coupons que de se garer dans Port-Louis...  

Des faux coupons de parking sont en circulation. Depuis que le pot aux roses a été découvert et révélé par le bureau de l’Audit, la National Transport Authority (NTA) se penche sur un nouveau mode de paiement pour le stationnement.

Ce projet pourrait être dévoilé dans le prochain Budget, en juin. Un haut cadre du ministère des Infrastructures publiques a confirmé à l’express qu’un comité travaille sur ce dossier. «Il nous faut un système qui soit difficilement falsifiable», précise-t-il.

Ce système pourrait comprendre l’utilisation d’une carte électronique. L’express a sollicité Koshik Reesaul, l’actuel commissaire de la NTA, qui confirme que le projet est en bonne voie. Une des options : les propriétaires pourront payer leur parking en utilisant leur téléphone portable et chaque aire de stationnement aura un numéro d’identification.

Autre solution : l’utilisation de la carte électronique du programme E-ticket Cashless Bus Fare. Le gouvernement travaille sur l’introduction d’une carte électronique multifonction qui pourra être utilisée dans un premier temps pour régler les tickets d’autobus et, éventuellement, de métro. Elle pourra également servir de «carte de parking»

Pour ces services, la NTA devra fournir aux agents de la circulation (traffic wardens) des tablettes et des scanners qui seront utilisés pour lire les données présentes dans la puce de la carte. Et si le règlement a été effectué par un smart- phone, les représentants de la NTA n’auront qu’à entrer le numéro du véhicule pour confirmer si le paiement a été fait et pour quelle durée.

Le ministère des Technologies, dit-on, a déjà un réseau pour lier la NTA à d’autres départements gouvernementaux, comme la Mauritius Revenue Authority et la police. Cependant, dans un premier temps, les propriétaires de véhicules auront le choix d’utiliser le traditionnel coupon ou le système électronique. «Il faudra accorder un temps aux automobilistes de s’adapter, mais le coupon est appelé à disparaître.»

Ce changement inter- vient après que des agents de la circulation ont découvert des faux coupons lors des contrôles de routine. Dans son rapport publié le mardi 28 mars, le bureau de l’Audit a confirmé que des tickets, qui ne provenaient pas de l’imprimerie du gouvernement, étaient en circulation. Les auditeurs ont même mis la main sur quelques-uns.

Le haut cadre de ministère des Infrastructures publiques reconnaît que ces tickets peuvent être contrefaits dans beaucoup d’imprimeries. «La police a ouvert une enquête.» Mais les arnaqueurs auraient toujours une longueur d’avance…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires