[Vidéo] Remous au Muvman Liberater: Anil Gayan acculé

Avec le soutien de
Anil Gayan à l’issue du bureau politique du ML à Rose-Hill, hier.

Anil Gayan à l’issue du bureau politique du ML à Rose-Hill, hier.

Que s’est-il réellement passé au sein du bureau politique du Muvman Liberater (ML) lundi 3 avril, au-delà d’une «réunion formidable», comme indiqué par le leader de ce parti? Selon nos recoupements d’information, plusieurs ont évoqué une situation causée par un membre du ML qui a mis le gouvernement dans l’embarras.

Les autres membres du parti, par élégance, n’ont pas trop fait état du cas de Vijaya Sumputh. En revanche, Anil Gayan, lui, semblait mal à l’aise. Il y a eu quelques échanges entre Anwar Husnoo et Anil Gayan, mais ils sont restés dans la limite du «fair play», commente-t-on.

Le Deputy Leader du ML a souvent accusé le coup quand d’autres membres du parti ont évoqué l’embarras dans lequel le gouvernement s’est trouvé, la semaine dernière, suite à la question de Rajesh Bhagwan. Ravi Rutnah et Sangeet Fowdar ont, pour leur part, rappelé à Ivan Collendavelloo qu’il aurait dû, dès le début, veiller à ce que les agissements d’un membre du ML ne les mettent pas dans l’embarras. Selon eux, et ce, même s’ils n’ont pas mentionné de nom, l’on a compris qu’ils étaient d’avis que Vijaya Sumputh a causé beaucoup de tort au ML. Les membres du parti ont néanmoins exprimé leur satisfaction qu’elle ait pris un congé politique.

Tout au long de la réunion, Ivan Collendaveloo s’est, lui, voulu rassurant. Il a affirmé que tous les membres du ML doivent être solidaires du gouvernement. Il a d’ailleurs lancé un appel à tous les députés et ministres du ML de prendre part à la motion de blâme contre la Speaker.

Vijaya Sumputh prend un congé politique

Elle n’était pas présente à la réunion du bureau politique (BP) du Muvman Liberater (ML) hier. Mais Vijaya Sumputh a informé son parti de sa décision : elle compte prendre un congé politique, le temps que le comité d’enquête présidé par Luchmyparsad Aujayeb fasse la lumière sur les circonstances ayant mené à allocation de Rs 100 000 qu'elle a bénéficiée. Ce qui a porté son salaire à Rs 323 200 en tant que directrice exécutive du Trust Fund for Specialised Medical Care. Poste qu’elle a quitté depuis.

Étaient également présents à cette réunion du ML, à son quartier-général à Rose-Hill : l’ancien ministre de la Santé, Anil Gayan, et l’actuel ministre de tutelle. «Je n’ai pas de problème avec Anwar Husnoo», a-t-il déclaré à l’issue de cette réunion.

Celle-ci, présidée par le leader du parti a duré environ une heure et demie. Ivan Collendavelloo a tenu à faire ressortir qu’il n’y a aucun désaccord entre le ML et le Mouvement socialiste militant (MSM) après toute cette polémique entourant cette affaire.

«À son honneur»

Les partisans du ML, eux, n’ont pas attendu cette confirmation. Peu avant la tenue de cette réunion, ils étaient massés aux abords du quartier général pour s’enquérir des retombées de cette réunion.

À l’arrivée du leader du ML, vers 18 h 30, un groupe de partisans du n° 20 (Beau-Bassin – Petite-Rivière) devait brandir une pancarte sur laquelle l’on pouvait lire : «Soutien à Anil Gayan et Vijaya Sumputh.»

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion, Ivan Collendavelloo a souligné que le BP du ML s’est rencontré pour discuter de la situation qui prévaut dans le pays «en long et en large». «Le BP a passé en revue la question parlementaire de mardi dernier, consacrée à Vijaya Sumputh. Nous avons pris note et nous accueillons la décision du Premier ministre d’instituer une enquête approfondie sur toute cette affaire. Nous ne pouvons pas faire de commentaire pour qu’on n’ait pas l’impression qu’on est en train d’influencer le cours de cette enquête», a-t-il déclaré.

Avant d’indiquer que Vijaya Sumputh a demandé un congé politique jusqu’à la fin de l’enquête. «C’est une décision qui est tout à son honneur car elle ne pouvait pas continuer à être directrice du Cardiac Centre et participer aux instances du parti pendant qu’une enquête est en cours», a-t-il ajouté.

Ivan Collendavelloo a aussi fait valoir qu’il n’y a aucun problème relationnel entre le ML et le MSM. «Il n’y aucun désaccord entre le ML et le MSM. Il existe une bonne entente entre les deux partis. Je rencontre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, régulièrement pour discuter des affaires du pays et nous avons eu droit aujourd’hui (NdlR : hier) à une réunion du comité des parlementaires formidable», a-t-il dit. D’indiquer qu’il n’y a pas lieu pour Anil Gayan de «step down» en attendant les conclusions de l’enquête.

Mais est-ce qu’Anil Gayan se sent à l’aise au sein du gouvernement après l’éclatement de l’affaire Sumputh ? Ivan Collendavelloo insiste alors qu’il n’y a aucun problème au sein du gouvernement et qu’il n’a «aucun reproche à faire à Anwar Husnoo».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires