Motion de blâme contre la Speaker: quelle sera la réplique du gouvernement ?

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) La motion de blâme du chef de file du Parti travailliste contre la Speaker pourrait être rejetée par le gouvernement.

(Photo d’illustration) La motion de blâme du chef de file du Parti travailliste contre la Speaker pourrait être rejetée par le gouvernement.

Qu’adviendra-t-il de la motion de blâme de Shakeel Mohamed contre la Speaker, Maya Hanoomanjee ? D’ores et déjà, l’opposition semble ne pas être sur la même longueur d’onde sur cette affaire. Selon le leader du MMM, Paul Bérenger, «le gouvernement utilisera sa majorité pour rejeter cette motion». C’est ce qu’il a déclaré lors de son point de presse hebdomadaire, samedi 1er avril.

Shakeel Mohamed est, lui, d’avis que même si sa motion n’est pas retenue, ce sera une occasion pour tous ceux qui ne sont pas d’accord avec la manière dont la Speaker a dirigé les travaux parlementaires durant ces deux dernières années, d’exprimer leurs points de vue. D’autre part, le chef de file du Parti travailliste envisage la possibilité de retirer la motion après les débats parlementaires. Sauf qu’il n’est pas à écarter que le gouvernement réclame un décompte de voix dans l’unique but de démontrer qu’il détient la majorité parlementaire.

Interrogé, Mahen Jhugroo soutient, pour sa part, que le gouvernement n’a pas encore défini sa stratégie et que cela se fera probablement ce lundi. «Une chose est sûre, nous donnerons la réplique à l’opposition car elle fait fausse route. Elle ne démontre également aucun respect à l’égard de Maya Hanoomanjee. Les membres ne se sont même pas mis debout lorsqu’elle a fait son entrée dans l’hémicycle mardi. Cela démontre le peu de considération qu’ils ont pour cette institution.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires