Yémen: Al-Qaïda revendique une attaque suicide

Avec le soutien de
Lors de cette opération, les assaillants étaient déguisés en militaires.

Lors de cette opération, les assaillants étaient déguisés en militaires.

Al-Qaïda a revendiqué vendredi un attentat suicide perpétré lundi par un kamikaze qui a lancé sa voiture piégée contre le siège de l'administration locale de la province de Lahj, dans le sud du Yémen.

Ansar al-Charia, branche yéménite d'Al-Qaïda, a identifié le kamikaze comme Abou Amer al-Hadrami, affirmant qu'il avait lancé sa voiture remplie d'explosifs contre la porte du bâtiment du gouvernement local dans la province de Lahj.

Des responsables locaux provinciaux avaient fait état lundi de dix jihadistes tués dont le kamikaze, ainsi que six soldats et quatre civils tués, dans une attaque contre le bureau provincial de la Santé qui sert de siège à l'administration locale dans la ville de Houta, chef-lieu de cette province.

Lors de cette opération, les assaillants étaient déguisés en militaires. Trois des assaillants tués «portaient des ceintures d'explosifs», avait alors déclaré le responsable à l'AFP en s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

Dans un communiqué publié en ligne, le groupe jihadiste reconnaît la mort de trois des siens «qui ont contrôlé le bâtiment pendant trois heures» avant d'être tués. 

Selon Ansar al-Charia, l'attaque a été menée pour «venger les martyrs» tués dans des opérations des forces de sécurité et «ceux qui sont torturés en prison».

Fin janvier, un chef local d'Al-Qaïda avait été tué dans un raid des forces de sécurité à Houta.

«L'émir» d'Al-Qaïda dans la province de Lahj, Ammar Qaïd, a trouvé la mort dans un échange de tirs avec les forces de la lutte antiterroriste yéménite, après avoir refusé de se rendre, avait déclaré alors le chef provincial de la police, Saleh Sayed.

Al-Qaïda reste présent dans le sud du Yémen malgré les opérations de sécurité qui ont chassé ses membres des centres urbains des provinces du sud reprises par le gouvernement aux rebelles chiites qui contrôlent toujours une bonne partie du nord, dont la capitale Sanaa.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires