Steve Obeegadoo: «Une plateforme pour mieux comprendre le Nine-Year Schooling»

Avec le soutien de
Le Mouvement militant mauricien a tenu un point de presse ce vendredi 31 mars à l’hôtel St-Georges, Port-Louis.

Le Mouvement militant mauricien a tenu un point de presse ce vendredi 31 mars à l’hôtel St-Georges, Port-Louis.

La ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun sera invitée à expliquer le projet Nine-Year Schooling lors d’une plateforme, vendredi 7 avril à Rose-Hill. Seront également présents : un panel d'initiateurs composé de Kadress Pillay, Armoogum Parsuramen, Steve Obeegadoo, Sheila Bunwaree, Teeluck Bhuwanee et Philippe Forget, de pédagogues et d’un «opinion leader». C’est ce qu’a annoncé Steve Obeegadoo, lors d’une conférence de presse du Mouvement militant mauricien, ce vendredi 31 mars à l’hôtel St-Georges, Port-Louis.

Ce forum a pour objectif d'informer et d’inviter tous ceux concernés par le système éducatif, notamment les parents des étudiants. Le but est de les amener à réfléchir sur l'avenir des enfants.

Veda Balamoody a, lui, évoqué les gaspillages soulevés dans le rapport de l'Audit. «L'ancien gouvernement a fait construire trois campus universitaires high-tech, qui ont coûté Rs760 millions. Toutefois, le nouveau régime a décidé de les convertir en centre polytechnique. Or,  rien n'a été fait jusqu'à présent. Pendant un an environ, les bâtiments dotés d'équipements sophistiqués sont restés inoccupés. Entre temps, les équipements sont devenus  obsolètes et ils coûteront Rs 75 millions pour être à nouveau opérationnels.» Selon lui, il y a aussi un manque de contrôle parlementaire. Cela, parce que le contrat a été octroyé à Knowledge Parks limited, qui est une entreprise privée.

Il a également fait mention du gaspillage de manuels scolaires. Ce, à cause du manque de planning au niveau du ministère de l’Éducation. «La décision de changer le syllabus et les manuels scolaires, après que Rs 2,5 millions avaient déjà été déboursées, n’a pas seulement créé un débalancement sur l’allocation des contrats et la production des manuels scolaires. Cela a également créé un délai par rapport à la livraison

Idem pour Rodrigues. «Rodrigues a reçu des manuels scolaires en février. Alors que d’habitude la livraison ne coûte qu’environ Rs 27 000, elle a coûté 1,4 million

Selon Veda Balamoody, une autre pratique courante qui mène à des dépenses inutiles est l’allocation de contrats de gardiennage aux compagnies qui ont déjà fauté dans le passé.

Quant à Françoise Labelle, elle a déclaré que le Holistic Teacher Education Programme ne tient pas. «Placer des jeunes sur le Youth Employment Programme sans les recruter par la suite est un drame humain. Avant de recruter à nouveau d’autres jeunes cette année-ci, le mieux à faire est de déployer ceux qui suivent déjà le programme.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires