Formule 1 : Sebastian Vettel remporte le Grand Prix d’Australie

Avec le soutien de
Sebastian Vettel a remporté la première manche de la saison.

Sebastian Vettel a remporté la première manche de la saison.

L’Allemand n’avait plus gagné de Grand Prix depuis celui de Singapour en septembre 2015

Sebastian Vettel a mis fin à dix-huit mois de disette en remportant dimanche le Grand Prix d’Australie, première manche de la saison 2017 de Formule 1, au nez et à la barbe du favori Lewis Hamilton.

L’Allemand de Ferrari n’avait plus gagné depuis le Grand Prix de Singapour en septembre 2015, la plus longue disette de sa carrière depuis sa première victoire en 2008. C’est également ce jour-là à Singapour que la Scuderia avait remporté sa dernière victoire sur le circuit. 

De quoi donner raison à… Hamilton, qui voyait Ferrari favorite après sa domination lors des essais de pré-saison à Barcelone début mars.

Pour l’écurie italienne, cette victoire est d’autant plus importante qu’elle laisse penser que la Scuderia a bel et bien profité du changement de réglementation technique cette saison pour se rapprocher de Mercedes, triple championne du monde en titre pilotes et constructeurs. 

Aux prémices d’une nouvelle ère pour la F1, sous la houlette d’un nouveau propriétaire américain, Liberty Media, et avec des monoplaces plus rapides et au look plus agressif, on se prend à rêver d’un changement de hiérarchie.

Ocon dixième

Le Français Esteban Ocon (Force India) a terminé quant à lui à la 10e place après un spectaculaire dépassement au 52e tour, alors qu’il était à la lutte avec l’Espagnol Fernando Alonso (Mc-Laren Honda) et l’Allemand Nico Hülkenberg (Renault). 

Sept pilotes ont abandonné, dont l’expérimenté Alonso et le 'rookie’ canadien Lance Stroll. 
L’autre novice, Antonio Giovinazzi, premier Italien à disputer un GP depuis Tonio Liuzzi et Jarno Trulli au Brésil en 2011 et qui remplaçait Pascal Wehrlein, forfait, chez Sauber, est 12e. 

Si le passé est un quelconque indicateur, la dernière fois que Ferrari s’est imposée à Melbourne, c’était en 2007 avec Räikkönen, plus tard sacré champion du monde. Vettel espère sans aucun doute un avenir similaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires