[Vidéo] SAJ: «Mo piss ar zot !»

Avec le soutien de
SAJ est sorti de ses gonds après une fête culturelle organisée à l’Aapravasi Ghat, hier.

SAJ est sorti de ses gonds après une fête culturelle organisée à l’Aapravasi Ghat, hier.

Il portait une chemise orange. Était plutôt de bonne humeur. Jusqu’à ce que les journalistes se mettent à l’interroger sur les sujets d’actualité. Le sang du ministre mentor n’a alors fait qu’un tour. Son dentier a claqué. Sa verve a parlé, les grossièretés ont fusé. 

C’était à la sortie d’une fête culturelle célébrée à l’Aapravasi Ghat, hier après-midi, samedi 25 mars. Alors qu’un journaliste lui demandait, pour la deuxième fois, de réagir sur les propos de ses adversaires politiques qui affirment qu’à chaque fois qu’il est au pouvoir, la drogue rentre au pays, sir Anerood Jugnauth a réagi au quart de tour. «Interess mwa sa ? Eskiz mwa. Mo piss ar zot !» a-t-il murmuré à qui voulait l’entendre. 

Les invités et la garde rapprochée du ministre mentor – qui, pour rappel, est responsable de la police – ont tout d’abord semblé surpris par ses mots crus. Avant d’éclater de rire… Des curieux, eux, se sont regroupés autour des journalistes pour essayer de glaner des informations sur cet épisode marquant. 

SAJ n’a pas non plus hésité, quelques instants avant cette fameuse phrase, à donner la réplique aux dits adversaires politiques. Sur un ton sévère. «Kouma dir pa ti éna ladrog avan. Kisanla pa ti rod met commission ladrog ?» 

Il a également commenté la démarche du Directeur des poursuites publiques, Me Satyajeet Boolell, qui a décidé ne pas poursuivre Vishnu Lutchmeenaraidoo dans l’affaire du prêt en euros. «Zamé mo ti konvinki ki éna case kont li. Si mo ti konvinki, parey kouma Dayal, mo ti pou fer li step down.» 

Mais il a encore une fois pris la mouche. Quand un membre de la presse a tenté de lui faire comprendre que Vishnu Lutchmeenaraidoo avait affirmé que, lui, SAJ, était sur le point de nommer Roshi Bhadain comme ministre des Finances si Pravind Jugnauth n’était pas intervenu. «Vishnu pe révé», a-t-il lancé, sèchement. 

Hormis ces déclarations virulentes, l’ancien chef du gouvernement a tenu à souligner qu’il avait apprécié le show lors de cette fête culturelle. Avec un large sourire aux lèvres, cette fois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires