Bérenger sur les saisies de drogue au port: «Il y a une tentative de cover-up»

Avec le soutien de
Le leader du MMM a commenté plusieurs dossiers lors de sa conférence de presse, samedi 25 mars.

Le leader du MMM a commenté plusieurs dossiers lors de sa conférence de presse, samedi 25 mars.

Paul Bérenger n’a pas tardé à réagir après une nouvelle importante saisie de drogue effectuée au port, vendredi après-midi. En effet, quinze jours après la saisie record de 135 kg d’héroïne, l’Anti-Drug and Smuggling Unit en collaboration avec la Customs Anti-Narcotic Section a découvert une autre cargaison de cette même drogue, soit 20 kg, estimés à plus de Rs 300 millions.

Toutefois, si lors de son point de presse hebdomadaire ce samedi 25 mars, le leader du MMM a tenu à féliciter la douane et la commission anti-drogue, il a indiqué que «malérezman ena bann komplis dan sa dé sektion là». Paul Bérenger est d’avis que «si lapolis, l’ADSU ek ladouann ti fer enn ‘close monitoring’ é si gouvernman ti ena enn vré volonté dépi lontan enn paké dimoun ti pu fini arété».

Le leader des mauves va plus loin en affirmant qu’il y a «une tentative de cover-up» dans ces saisies de drogue au port. «Mo ine gagn linformasyon ki pé manipul bann stamp ek antet ki p servi dan sa bann case là», a déclaré Paul Bérenger. Il a ajouté qu’il y a un grand manque d’officiers de l’ADSU au port et s’est demandé si cela s’avère être une coïncidence.

Le DPP pas à blâmer

Commentant la décision du Directeur des poursuites publiques de ne pas poursuivre Vishnu Lutchmeenaraidoo concernant le prêt en euros contracté auprès de la State Bank of Mauritius, le leader du MMM a soutenu «qu’il ne faut pas blâmer le DPP». «Avan blam li, fodé nou rapel ki li agir lor baz ki ICAC ek lapolis donn li rapor. B si inn fini tiré DPP pa kapav fer nanié», a fait ressortir Paul Bérenger. Il est, toutefois, d'avis que le ministre des Affaires étrangères, méritait d'être poursuivi pour ce qu'il a fait.

Rentrée parlementaire

Autre sujet évoqué: la rentrée parlementaire. Paul Bérenger a confié qu’il y aura plusieurs «Parliamentary Questions» sur des dossiers brûlants au Parlement mais que celles-ci seront posées en temps et lieu. «Ena enn létan pu respekté, nou pu respekté li apré nou pu vinn avek bann kestion là», a-t-il indiqué.

Il a, dans la foulée, indiqué qu’il est en faveur d’une coordination des membres de l’opposition. «Péna okenn raprosman ant MMM, MSM ek Roshi Bhadain. Nou pann bliyé ki hier zot ti dan gouvernman mé nou en faver enn coordinasyon

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires