[Vidéo] Bébé abandonné à la mosquée Noor-E-Islam: la suspecte est revenue sur les lieux

Avec le soutien de
Le nourrisson retrouvé dans la mosquée Noor-E-Islam, mercredi 22 mars, se porte bien.

Le nourrisson retrouvé dans la mosquée Noor-E-Islam, mercredi 22 mars, se porte bien.

Qui est venu déposer un bébé dans la mosquée Noor-E-Islam mercredi 22 mars ? La police a initié une enquête et tente activement de retrouver la femme qui, selon les images des caméras de surveillance qui ont été diffusées sur le Web, aurait abandonné le nourrisson. Cependant, il n’y a pas que ces images. D’autres, que nous avons pu consulter, démontrent que la même femme est revenue sur les lieux dans l’après-midi.

Les caméras de surveillance situées en face de l’entrée de la mosquée Noor- E-Islam, à Camp-Yoloff, Port-Louis, ont révélé de précieuses informations aux enquêteurs. Les enregistrements de 13 h 40 montrent une femme arrivant aux abords de la mosquée à pied, avec un sac à la main et le visage dissimulé à l’aide d’une écharpe. Elle en ressort quelques minutes plus tard, le sac sous le bras cette fois-ci. D’autres vidéos montrent la même femme sur les lieux pour un bref moment, vers 17 heures. Cette fois, au volant d’une Nissan Juke noire.

La police est donc remontée au propriétaire de la voiture et a interrogé deux personnes jeudi 23 mars. La première est une Vacoassienne, propriétaire de la voiture noire. Et l’autre, sa fille de 23 ans. La police soupçonne que c’est cette dernière qui est venue déposer l’enfant. Celle-ci a été conduite au poste de police de Trou-Fanfaron pour un interrogatoire.

La propriétaire de la voiture a indiqué aux enquêteurs que c’est sa fille qui a conduit sa voiture mercredi 22 mars. Celle-ci a soutenu que sa fille n’était ni enceinte ni mère d’un nourrisson.

Les enquêteurs ont ainsi confronté la jeune femme aux images CCTV. Celle-ci a nié être venue déposer le nourrisson. Elle a aussi précisé aux policiers qu’elle n’était ni mariée ni mère. Elle a, cependant, affirmé aux enquêteurs qu’elle s’est bien rendue à la mosquée au moment des faits pour des prières. Elle a déclaré qu’elle était en possession d’un sac contenant un imperméable et des chaussures. Elle a aussi soutenu qu’au moment où elle est allée faire ses prières, il n’y avait personne et encore moins un bébé. Selon nos informations, des prélèvements d’ADN ont été effectués sur la jeune femme et cette dernière sera examinée par un médecin de la police ce vendredi 24 mars. Le bébé, pris en charge par la Child Development Unit, se porte bien.

À jeudi soir, 23 mars, l’enquête, sous la supervision du surintendant de police Bansoodeb de la Criminal Investigation Division de Port-Louis-North et de l’assistant commissaire de police Madhow, Divisional Commander de Port-Louis, se poursuivait. Les enquêteurs veulent aussi savoir comment la jeune femme de la vidéo est parvenue jusqu’à Camp-Yoloff, élément que les images de surveillance n’ont pu éclairer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires