Rentrée parlementaire: les Backbenchers montent au créneau

Avec le soutien de
La rentrée parlementaire aura lieu mardi prochain.

La rentrée parlementaire aura lieu mardi prochain.

Ils ne comptent pas jouer les figurants à la rentrée parlementaire, prévue mardi prochain. Quelques-uns des Backbenchers de l’alliance Lepep ont soumis des questions qui pourraient embarrasser le gouvernement. Les regards seront notamment braqués sur deux députés Sudesh Rughoobur et Bashir Jahangeer. Ces derniers sont les élus du gouvernement qui ont été les plus agressifs lors des dernières séances.

Sudesh Rughoobur s’intéresse aux contrats accordés par les institutions gouvernementales et aux compagnies dont l’État est l’actionnaire majoritaire. L’élu de la circonscription de Grand-Baie-Poudre-d’Or souhaite avoir des informations sur le nombre de contestations enregistrées auprès de l’Independent Rewiew Panel et de contrats annulés devant cette instance. Il souhaite également que le gouvernement donne la liste de ceux qui occupent une place importante au sein du Central Procurement Board et du Public Procurement Office.

Quatre questions

Par ailleurs, à maintes reprises, des questions relatives à des compagnies privées, dont le gouvernement est actionnaire, n’ont pas été répondues au Parlement. Par conséquent, Sudesh Rughoobur sollicitera le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour savoir si la loi sera amendée afin que les ministres puissent répondre à des questions au sujet de contrats.

Quant à Bashir Jahangeer, qui avait été invité à retirer ses questions pour ne pas froisser des ministres dans le passé, il a envoyé une vingtaine de questions au Clerk de l’Assemblée nationale pour les prochaines semaines. Ces interpellations concernent des contrats, le secteur énergétique, les infrastructures publiques et les conditions de vie dans sa circonscription. Uniquement quatre d’entre elles seront débattues, mardi. L’on se souvient que lors des précédentes séances, quelques-unes de ses questions avaient créé des étincelles entre le ministre Ivan Collendavelloo et lui.

Le nouveau Chief Whip, Maneesh Gobin, affirme, lui, que plusieurs autres députés gouvernementaux auront des questions mardi. Cela, alors que les backbenchers sont moins nombreux avec le départ des élus du Parti mauricien social-démocrate. Ils sont Ravi Rutnah, Sangeet Fowdar, Raj Dayal et Gowkaran Oree.

Le député de l’Organisation du peuple de Rodrigues, Buisson Léopold, sera lui aussi de la partie. Celui-ci affirme qu’il agira comme observateur durant les premières séances. «J’aurai plusieurs questions par rapport au Budget mais, en attendant, je n’hésiterai pas à poser des questions quand cela sera nécessaire», a-t-il dit lorsque nous l’avons contacté.

Roshi Bhadain évoque l’affaire Alvaro Sobrinho

Il demandera au Premier ministre si l’homme d’affaires Álvaro Sobrinho a eu accès au VIP Lounge de l’aéroport depuis le début d’année. Si tel a été le cas, Roshi Bhadain veut connaître le nom de la personne qui lui en a facilité l’accès. 

La deuxième question de l’ancien ministre sera axée sur la carte d’identité biométrique. Il souhaite savoir si le gouvernement est en possession des données qui ont stocké les empreintes. Par ailleurs, le député demandera à Pravind Jugnauth si un «Freedom of information Bill» sera présenté au Parlement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires