Enquête policière: Navind Kistnah aux premières loges

Avec le soutien de
Navind Kistnah, un habitant de Petite-Rivière âgé de 34 ans, ne laisse pas indifférent dans le monde hippique.

Navind Kistnah, un habitant de Petite-Rivière âgé de 34 ans, ne laisse pas indifférent dans le monde hippique.

Il est le principal suspect dans la saisie record de 135 kg d’héroïne dans le port. Navind Kistnah, un habitant de Camp Benoit, Petite-Rivière, âgé de 34 ans, est actuellement en Afrique du Sud et les limiers de la police mauricienne sont sur ses traces.

Mais ce n’est pas seulement dans les médias que son nom ne laisse guère indifférent. Dans le giron des courses hippiques, son nom est tout de suite associé au gérant d’une célèbre chaîne de fast-food de Port-Louis. Il a connu une fulgurante ascension dans l’univers des courses de chevaux.

Nouveau dans le circuit

«Navind Kistnah est nouveau dans le circuit, confie un membre d’écurie. Ce n’est qu’après l’arrivée, au Champ-de-Mars, de ce propriétaire de chevaux qu’il a commencé à se faire remarquer, aux côtés des membres de la famille du propriétaire en question.»

Est-ce vrai de dire que Navind Kistnah est un gros joueur comme le prétendent ses proches ? «C’est ce qu’il dit», poursuit notre interlocuteur qui a souvent croisé Navind Kistnah au Champ-de-Mars. En fait, élabore-t-il, Navind Kistnah est «plutôt considéré comme l’homme de confiance du propriétaire avec lequel il est très proche aux courses depuis ces dernières années».

Navind Kistnah au Champ-de-Mars.

Il a été arrêté le 14 janvier de l’année dernière dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent. La police avait retrouvé une somme de Rs 700 000 chez lui. Il avait par la suite affirmé que son argent représentait des gains au casino et aux courses.

Outre la photo ci-dessus où Navin Kistnah est aux côtés d’un coursier, il a également été vu en compagnie d’autres propriétaires de chevaux et dirigeants du Mauritius Turf Club lors de la cérémonie officielle de remise de prix après une épreuve lors du Week-End international, l’année dernière.

Gianchand Dewdanee

Gianchand Dewdanee a été arrêté la semaine dernière.

Après Navind Kistnah, c’est le nom de Gianchand Dewdanee qui est évoqué au Champ-de-Mars. Il a d’ailleurs déjà figuré sur le programme officiel des courses du Mauritius Turf Club (MTC). D’où la mise en garde, lors d’une récente réception, du président du MTC, Mukesh Balgobin, aux écuries. Ce dernier leur a demandé plus de rigueur au niveau de l’acceptation des membres honoraires.

Gianchand Dewdanee a été simple fonctionnaire du ministère des Infrastructures publiques, avant d’être découvert par Mahen Gowressoo. Celui-ci le nomme aussitôt conseiller à son ministère.

Dans la vague «viré mam» en 2014, Gianchand Dewdanee se retrouve au MSM. Bien vite, il se rapproche des principaux dirigeants. En l’espace de quelques mois, il devient businessman et envisage même d’exporter de la farine vers Madagascar. Il s’enregistre comme tel auprès du ministère du Commerce. La police a maintenant des raisons de croire qu’il est impliqué dans la tentative d’importer la plus grosse cargaison de drogue dans l’histoire du pays.

Le gérant du fast-food se fait discret

Il s’agit d’un habitant de Beau-Bassin, copropriétaire d’une chaîne de restauration. Il s’occupe d’ailleurs à plein temps d’une unité se situant à Port-Louis. Sa main-d’œuvre est composée principalement de travailleurs étrangers.

«Depuis quelques jours, on le voit très rarement dans son commerce. De temps en temps, c’est un membre de sa famille qui est au comptoir», avance un des employés, qui ajoute que son patron se comporte «normalement». De préciser que ce dernier voyage beaucoup, surtout en Europe.

L'homme, âgé d’une quarantaine d’années, est marié et père de deux enfants. Copropriétaire d’un cheval ayant remporté plusieurs courses au Champ-de-Mars, il a fait son entrée dans le giron hippique en 2015. Notamment en parrainant des courses.

De fil en aiguille, il s’est tissé des liens avec des propriétaires de chevaux et a acquis un poulain qui a remporté quelques victoires en 2016. Le restaurateur est souvent aperçu dans les loges en compagnie de son épouse lors des journées de courses. Et bien souvent les samedis soir, ses proches et lui se donnent rendez-vous dans la salle VVIP d’une boîte de nuit sur le littoral nord du pays pour faire la fête.

Les Casernes centrales détiennent des informations selon lesquelles Kistnah aurait misé de grosses sommes d’argent sur des courses hippiques pour le compte de ce restaurateur. Ce dernier est également proche de la famille (en France) d’un habitant du Nord ayant été arrêté dans le passé par la police pour trafic de Subutex. Selon les enquêteurs, le quadragénaire sera convoqué pour un interrogatoire en temps et lieu.

Publicité
Publicité

Les choses ont démarré début mars. Les autorités découvrent 135 kilos d’héroïne dissimulés dans des compresseurs sur le MSC Ivana. Les soupçons se portent sur Navind Kistnah, qui la veille avait déjà quitté l’île Maurice. Pour mieux comprendre cette actualité, voici tous les développements liés à cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires