Accusation de complot: Raj Dayal en cour ce lundi

Avec le soutien de
C’est une déposition faite contre Raj Dayal à l’ICAC le 22 mars 2016 qui a tout déclenché.

C’est une déposition faite contre Raj Dayal à l’ICAC, le 22 mars 2016, qui a tout déclenché.

Le procès intenté à Raj Dayal sera, pour la première fois, appelé pro forma en cour intermédiaire, ce lundi 20 mars. Soit presque un an, à deux jours près, après que cette affaire de corruption alléguée a éclaté au grand jour.

Raj Dayal, ancien ministre de l’Environnement, devra faire son plaidoyer face à l’accusation de complot qui pèse sur lui. Quelle sera la liste des témoins du côté de la poursuite et quelles seront les motions déposées par la défense ? Les réponses à ces questions seront connues avant que le procès ne débute.

C’est une déposition faite contre Raj Dayal à l’Independent Commission against Corruption (ICAC), le 22 mars 2016, qui a tout déclenché. Un homme d’affaires, Saheed Nawab Soobhany, connu comme Patrick, a allégué que Raj Dayal lui aurait demandé Rs 1 million pour l’achat de 50 sacs de poudre colorée contre l’octroi d’un permis Environmental Impact Assessment. Une bande sonore a été déposée. Raj Dayal a alors démissionné de son poste de ministre le lendemain avant d’être arrêté par l’ICAC, le 6 avril 2016.

Une motion réclamant la radiation des charges a été déposée par son homme de loi, son fils, Me Avineshwar Dayal. Elle a été rejetée par la magistrate Adila Hamuth en cour intermédiaire. Raj Dayal a toujours maintenu son innocence et crie au complot.

Publicité
Publicité

Cela fait désormais plus d’un an que l’affaire Bal Kouler, dans laquelle est impliqué l’ancien ministre de l'Environnement, a éclaté au grand jour. Et les développements ne cessent de se succéder en cour et cette affaire continue à susciter l’intérêt…

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires