Un missile tiré par les rebelles au Yémen intercepté en Arabie saoudite

Avec le soutien de
L'attaque, revendiquée par les rebelles, a visé pendant la prière hebdomadaire la mosquée du camp de Kofel de la sous-préfecture de Sarwah qui dépend de la province de Marib.

L'attaque, revendiquée par les rebelles, a visé pendant la prière hebdomadaire la mosquée du camp de Kofel de la sous-préfecture de Sarwah qui dépend de la province de Marib.

Un missile tiré par les rebelles au Yémen a été intercepté au dessus du sud de l'Arabie saoudite, pays voisin qui soutient militairement le pouvoir yéménite, a indiqué une source officielle samedi.

Plusieurs missiles ont déjà été tirés par les rebelles en direction du sud de l'Arabie saoudite, depuis le début du conflit au Yémen déclenché par la conquête par les insurgés de pans du territoire et l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe sous commandement saoudien pour aider le pouvoir à les stopper.

Le projectile a été lancé vendredi en direction de la ville de Jizane et a été «intercepté sans dégâts», a indiqué la coalition dans un communiqué publié par l'agence officielle saoudienne SPA.

A Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée par les rebelles chiites Houthis, l'agence de presse Saba pro-insurgés a confirmé le tir d'un missile de «moyenne portée», en direction de bâtiments du géant pétrolier saoudien Aramco à Jizane.

Sur le front de la guerre au Yémen, les forces progouvernementales ont annoncé que l'attaque rebelle de vendredi contre une mosquée de l'armée à l'est de Sanaa avait tué 32 soldats et blessé 81.

Ce bilan a été annoncé, dans une déclaration à la presse, par le général Abdo Majalli, porte-parole de l'armée nationale, nom donné aux forces soutenant le président Abd Rabbo Mansour Hadi. Un précédent bilan faisait état de 26 soldats tués.

L'attaque, revendiquée par les rebelles, a visé pendant la prière hebdomadaire la mosquée du camp de Kofel de la sous-préfecture de Sarwah qui dépend de la province de Marib. Elle a été menée par des roquettes de type Katioucha, a précisé un responsable militaire.

Depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition militaire arabe contre les rebelles, le conflit au Yémen a fait près de 7.700 morts selon l'ONU.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires