Saisie de Rs 2 Mds d’héroïne: la Mauritius Revenue Authority s’intéresse au patrimoine financier de Navind Kistnah

Avec le soutien de
Des cylindres de gaz, renfermant 135 kg d’héroïne, ont été saisis au port jeudi 9 mars.

Des cylindres de gaz, renfermant 135 kg d’héroïne, ont été saisis au port jeudi 9 mars.

Il devra s’expliquer sur la provenance d’une partie de son argent à son retour au pays. Les finances de Navind Kistnah, soupçonné d’être impliqué dans la saisie de 135 kg au port jeudi 9 mars et en fuite en Afrique du Sud, interpellent la Mauritius Revenue Authority.

Selon nos recoupements, l’homme gagne gros aux courses et aux casinos. Ses proches tentent de le prouver en brandissent des reçus des maisons de jeux. La MRA compte cependant se tourner vers ces institutions pour un exercice de vérification.

En attendant, l’Anti-Drug & Smuggling Unit (ADSU) poursuit son enquête. L’Indien Sibi Tomas, 39 ans, et le Mauricien Geeanchand Dewdanee, 57 ans, ont comparu en cour de district de Port-Louis, mardi 14 mars. Les deux suspects, employés de KUN Management International Company Ltd, ont nié toute implication dans cette affaire. Ils avancent qu’ils ne sont que des employés qui travaillent sous les directives du courtier maritime Navind Kistnah.

Selon la police, l’Indien Sibi Tomas avait pour tâche de s’occuper, entre autres, de l’embarquement, du paiement ou encore du dédouanement de certains conteneurs. Mais avec l’arrivée du navire MSC Ivana à Port-Louis le 4 mars, le trentenaire a affirmé qu’il devait s’occuper du conteneur renfermant les cylindres de gaz dans lesquels se trouvaient les 135 kg d’héroïne. Tâche qui lui aurait été confiée par Navind Kistnah.

Toutefois, ces explications ne semblent pas convaincre les enquêteurs. D’ailleurs, ces derniers ont appris que l’Indien est à la tête d’une compagnie qui recrute des ouvriers étrangers pour travailler à Maurice. Les hommes du commissaire adjoint Bhojoo se demandent comment un directeur peut accepter de travailler sous les ordres d’un courtier maritime. Et ce, pour le compte d’une autre compagnie.

Lors de son prochain interrogatoire aux Casernes centrales, l’Indien Sibi Tomas devra venir avec des explications détaillées sur sa relation avec le courtier Navind Kistnah. Ainsi que sur la nature de son travail pour le compte de KUN Management International Company Ltd.

Publicité
Publicité

Les choses ont démarré début mars. Les autorités découvrent 135 kilos d’héroïne dissimulés dans des compresseurs sur le MSC Ivana. Les soupçons se portent sur Navind Kistnah, qui la veille avait déjà quitté l’île Maurice. Pour mieux comprendre cette actualité, voici tous les développements liés à cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires