Saisie de 135 kg d’héroïne: «Même le chien renifleur ne pouvait pas détecter la drogue»

Avec le soutien de
Les cylindres ont dû être découpés à l’aide d’un grinder.

Les cylindres ont dû être découpés à l’aide d’un grinder. 

 «C’est une saisie record, non seulement à Maurice mais dans la région.» C’est ce qu’a affirmé le Deputy Commissioner of Police (DCP), Choolun Bhojoo au sujet des 135 kg d’héroine, estimés à deux milliards de roupies, saisis par l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). C’était lors d’un point de presse ce vendredi 10 mars aux Casernes centrales. «C’est un travail qui a demandé beaucoup d’efforts et d’informations», a-t-il ajouté.

Il soutient que ceux qui ont importé la drogue ont utilisé toutes sortes d’astuces pour détourner l’autorité de l’ADSU et de la douane. Même son de cloche du côté du directeur de la douane, également présent à cette conférence de presse. «Même le chien renifleur ne pouvait pas détecter la drogue, dissimulée dans six boîtes. C’est grâce à des renseignements précis que nous avons pu effectuer cette saisie», a-t-il affirmé.

Le suspect est toujours activement recherché à l’heure actuelle. Pour l’heure, une seule personne a été interrogée. Toutefois, le DCP et le directeur de la douane, ont profité de l’occasion pour lancer un appel aux médias. La raison: afin de ne pas faire rater l’opération de «controlled delivery» et ne pas mettre la puce à l’oreille des suspects recherchés.

«On lance également un appel au public. Qu’il nous communique des informations et qu’il vienne nous voir si c’est une information sensible au sujet de cette saisie», ont-ils fait ressortir. En attendant, l’enquête se poursuit.

 La drogue était dissimulée dans des cylindres

C’est lors d’une vérification effectuée le jeudi 9 mars par l’ADSU et les douaniers, que la drogue a été découverte. Importée de l’Afrique du Sud dans le conteneur MSC IVANA le samedi 4 mars, elle était soigneusement cachée dans six caisses en bois, contenant chacune une boîte en carton. Dans chaque boîte en carton se trouvaient six cylindres rouges en métal, qui ont dû être découpés à l’aide d’un grinder. Quatre des six cylindres contenaient 20 sachets en plastique d’un kilo d’héroïne tandis que les deux autres renfermaient 19 sachets du même poids. Ce qui fait approximativement 135 kg, d’une valeur marchande de Rs 2 025 000 000.

 
Publicité
Publicité

Les choses ont démarré début mars. Les autorités découvrent 135 kilos d’héroïne dissimulés dans des compresseurs sur le MSC Ivana. Les soupçons se portent sur Navind Kistnah, qui la veille avait déjà quitté l’île Maurice. Pour mieux comprendre cette actualité, voici tous les développements liés à cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires