[Vidéo] Affaire Sobrinho: «La présidente a le devoir moral de s’expliquer», dit Duval

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a abordé l’affaire Álvaro lors d’une conférence de presse le vendredi 3 mars.

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a abordé l’affaire Álvaro lors d’une conférence de presse le vendredi 3 mars.

«L’affaire Álvaro embarrasse Maurice au niveau international», estime le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. Il était face à la presse aux Salines, le vendredi 3 mars. S’il n’a pas voulu commenter en détail cette affaire, indiquant qu’il y reviendra en temps et lieu, il a souligné que la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a «le devoir moral de s’expliquer devant la population, en toute transparence». Selon lui, il est possible que «dimounn embet li en tan ki nouvo presidan».

Il a, dans la foulée, déploré la guerre ouverte entre le ministre de la Bonne gouvernance, Sudhir Sesungkur, et la Financial Services Commission (FSC) dans le sillage de cette affaire. En effet, le ministre a mis en doute la bonne gouvernance au sein de la FSC dans le traitement du dossier d’Álvaro Sobrinho, tandis que le régulateur a rejeté tout blâme. «Sudhir Sesungkur est en guerre contre la FSC. Il y a aussi un conflit entre le directeur de la Beach Authority et Showkutally Soodhun sur la question du camping. Tout cela désoriente le public. Le désordre et la confusion règnent dans le pays», a soutenu Xavier-Luc Duval.

«Il faut une commission d’enquête sur la MDFP»

Autre sujet abordé : la situation à la Mauritius Duty Free Paradise (MDFP). «Il y a des faits troublants. Il est important de savoir ce qui se passe au duty-free, où la compagnie s’approvisionne», a souligné le leader de l’opposition. Il a indiqué avoir mené une enquête. «J’ai été au Registrar of Companies. Le dernier compte soumis remonte au 31 décembre 2014. Après plus rien. Avec tout ce qui se passe à la MDFP, je n’ai d’autre choix que de demander la mise sur pied d’une commission d’enquête.»

«L’opposition est désormais plus dynamique»

Xavier-Luc Duval a, par ailleurs, fait ressortir que «l’opposition est plus dynamique maintenant. Il y a un fighting spirit. Trois motions ont été déposées à l’Assemblée nationale». Il a également indiqué avoir rencontré Shakeel Mohamed, chef de file des rouges au Parlement. «On soutiendra sa motion de censure contre la Speaker.» Mais concernant les deux motions de disallowance, de Reza Uteem et d’Alan Ganoo, il a déclaré qu’ils «doivent accorder leurs violons. On soutiendra une seule motion».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires