[Vidéo] Roshi Bhadain: «Pravind Jugnauth doit demander à Sesungkur de démissionner»

Avec le soutien de
Le leader du Reform Party a tiré à boulets rouges sur le ministre de la Bonne gouvernance lors d’un point de presse, vendredi 3 mars.

Le leader du Reform Party a tiré à boulets rouges sur le ministre de la Bonne gouvernance lors d’un point de presse, vendredi 3 mars.

«Sesungkur n’a aucune crédibilité.» Virulente sortie de Roshi Bhadain contre le ministre de la Bonne gouvernance et des services financiers lors d’une conférence de presse au quartier général du Reform Party, à Quatre-Bornes, le vendredi 3 mars. Il a commenté les déclarations de Sudhir Sesungkur qui, dans un entretien accordé à l’express, a mis en doute la bonne gouvernance au sein de la Financial Services Commission (FSC) dans l’affaire Sobrinho.

Le leader du Reform Party a démenti les propos de Sudhir Sesungkur et a demandé au Premier ministre de le révoquer. «Il accuse Akilesh Deerpalsing d’avoir aidé Alvaro Sobrinho à obtenir son permis de la FSC. Ce qui est totalement faux. D’ailleurs, ce dernier envisage de le poursuivre en justice et de réclamer des dommages de Rs 50 millions», a indiqué Roshi Bhadain. Il a ajouté que les propos du ministre de la Bonne gouvernance vont à l’encontre du communiqué émis par la FSC. L’instance chargée de réguler les activités financières non bancaires a affirmé que toutes les procédures ont été respectées à son niveau pour l’octroi des licences. 

«Mo pa finn recevwar li»

Roshi Bhadain a également dénoncé l’implication de Sudhir Sesungkur dans une enquête menée par la FSC sur la compagnie Apostle International Management Services Limited (AIMS). L’express a révélé ce vendredi matin que l’instance régulatrice a fait obstacle au ministre de la Bonne gouvernance et à son épouse dans cette affaire. «Sesungkur ti vinn dan mo biro dans lespwar mo pu recevwar li. Mé mo pa finn fer nanié. Linn assiz dan réception é linn dir li pé ale dir ki mo pa pe zoin avek li. Pravind Jugnauth ti o kouran de sa», a expliqué l’ex-ministre.

Commentant les faits qui sont reprochés à Alvaro Sobrinho, partenaire d’affaires de la présidente de la République dans la mise sur pied du Planet Earth Institute, Roshi Bhadain a indiqué qu’il se fie uniquement aux propos de la FSC. «Je ne sais pas s’il blanchit de l’argent comme mentionné dans des articles de presse et je ne suis jamais intervenu auprès de la FSC à travers qui que ce soit dans aucune affaire.»

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires