Drogue: nouvel élément incriminant un touriste belge

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Un colis contenant de la drogue d’une valeur marchande de Rs 7,8 millions a été saisi à l’aéroport, mercredi 1er mars.

  (Photo d’illustration) Un colis contenant de la drogue d’une valeur marchande de Rs 7,8 millions a été saisi à l’aéroport, mercredi 1er mars.  

Ce ressortissant belge n’en finit pas de faire parler de lui… Après qu'il a été arrêté pour avoir ingurgité 15 grammes d’héroïne en février, l’Anti-Drugs and Smuggling Unit a cette fois saisi un colis contenant de la drogue et sur lequel était inscrit son nom, Michael Sevilla.

La drogue qui était dissimulée dans des boîtes contenant des bâtons d’encens est estimée à une valeur marchande de Rs 7,8 millions. Il s'agit de 525 grammes d'héroïne.

Les faits remontent au mercredi 1er mars. La police soupçonne que le paquet est arrivé par le vol SA 190. Celui-ci portait le nom du Belge et l’adresse rue Hollandais, Mahébourg.

Ce sont les douaniers de la Mauritius Revenue Authority (MRA) qui ont alerté la police. Celle-ci a, par la suite, conduit le suspect à l’entrepôt d’une compagnie spécialisée en transport et logistique, située à Plaine-Magnien, pour identifier le colis.

Toutefois, le ressortissant belge devait faire comprendre aux enquêteurs qu’il ignore la provenance de ce paquet. Une enquête a été ouverte. Poursuivi sous une accusation provisoire d’importation d’héroïne, Michael Sevilla reste en détention policière. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x